Du nouveau à l’UVTF.

Pour fêter son cinquantième anniversaire, l’UVTF, qui sera présidée par la ville de Bayonne durant les trois prochaines années, s’est engagée dans une profonde restructuration afin de répondre aux attentes des aficionados, conformément au Plan de Défense, développement et transmission lancé voici deux ans avec l’ONCT et le concours des professionnels français et espagnols.

Porté par une équipe resserrée d’élus aficionados et mis en oeuvre par un chargé de mission, ce Plan a pour objectif de mieux faire connaître notre culture, de la transmettre et de la faire partager au-delà de nos régions de tradition.

Profondément remodelé et enrichi d’un contenu magnifique que je vous invite à découvrir, le site uvtf.fr sera l’outil de communication indispensable pour renforcer le lien entre les villes taurines, les organisateurs et les aficionados.

Il sera aussi la vitrine de notre culture et de nos terroirs où, chaque année, nous accueillons des millions de visiteurs, invités à partager notre art de vivre, nos traditions et nos fêtes, réputées dans le monde entier pour leur convivialité.

Dans un monde menacé par l’uniformisation des modes de vie et la perte de ses valeurs essentielles, la tauromachie conserve avec fierté celles sur lesquelles notre civilisation s’est construite, faisant de nos arènes le conservatoire des rites les plus anciens de l’humanité, en même temps que le centre de nos fêtes.

Si la Tauromachie conserve tout son sens, si elle unit par-delà les clivages habituels et séduit au-delà de ses régions de tradition, c’est qu’elle apparaît comme une métaphore du destin de l’homme qui parvint à s’élever de l’état de nature à l’état de culture en sublimant ses instincts primitifs, et qu’elle offre à ses fidèles des moments de communion partagée qui permettent à l’âme de s’élever au spectacle transcendant du courage, de l’art et de la maîtrise de ceux qui osent descendre dans l’arène pour affronter la taureau.

Un taureau préservé de la domestication, conservé dans sa nature sauvage, entouré de mille soins, d’admiration, de respect, et qui est l’ultime descendant de l’aurochs sauvage dont l’image est conservée sur la paroie des grottes oú apparaissent aussi les premiers hommes qui osèrent l’affronter.

Grâce au projet développé par l’UVTF et l’ONCT, l’histoire des Tauromachies Universelles sera l’ambassadeur de notre culture, et ce site le véhicule qui lui permettra de voyager au loin, afin de mieux faire connaître et apprécier ce patrimoine universel ancré dans nos régions du Sud qui en conservent les premières traces inventoriées dés 23.000 ans avant notre ère.

Un patrimoine dont la légitimité s’inscrit dans le cadre des conventions de 2003 et 2005 de l’UNESCO, et que la France a inscrit à juste titre dans son Patrimoine Culturel Immatériel en 2011, avant que le Conseil Constitutionnel ne confirme en 2013 que l’exception culturelle dont elle bénéficie dans le cadre de la loi est conforme à la Constitution.

Jean-René Etchegaray
Maire de Bayonne – Président de l’UVTF


Infos pratiques

Le site uvtf.fr se propose d’offrir une vitrine valorisante aux villes taurines et à leurs organisateurs de spectacles taurins.

Dans la rubrique « agenda », apparaîtront tous les spectacles qui seront communiqués à l’adresse contact@uvtf.fr.

Dans la rubrique « actualité », outre la publication d’informations générales relatives au débat sociétal autour de la tauromachie – avec renvoi sur une revue de presse – et aux opérations pédagogiques et de transmission organisées autour des Tauromachies Universelles, seront publiées les annonce de ferias avec visuels et liens vers les sites dédiés – villes et organisateurs -, ainsi que de brefs résumés de celles-ci agrémentés de galeries photos et de liens vers les sites d’information taurine.

Ces contenus, repris dans la Lettre de l’UVTF à laquelle tout un chacun peut s’abonner, seront envoyés tout au long de l’année à plus de 10.000 destinataires (aficionados, clubs taurins, presse nationale, villes, organisateurs, parlementaires, ministères, rectorats, inspections d’académie, régions, départements…).


Réseaux sociaux

Pour compléter ce travail de communication, des comptes uvtf seront alimentés quotidiennement sur les réseaux sociaux afin de relayer les informations publiées sur le site et de participer ainsi au débat sur la place de l’animal dans les sociétés modernes.

Sur Twitter (@uvtf1), infos quotidiennes et directs depuis les ferias françaises.

Sur Instagram (uvtf), les meilleures photos des ferias françaises.

Sur Facebook (@uvtfrance) publication des informations sur les actualités culturelles et les ferias françaises.

Sur Youtube (uvtf), publication des moments forts des ferias françaises.

En relayant ces publications sur leurs propres réseaux sociaux, les villes taurines, les organisateurs et les aficionados en amplifieront l’audience dans l’intérêt commun.


Tauromachies Universelles, le catalogue, le DVD

Le catalogue de l’exposition des Tauromachies Universelles et le DVD du documentaire sont mis à disposition des aficionados au travers des organisateurs et des clubs taurins.

Vendus ensemble au prix de 20€, ils contribuent au financement du Plan de Promotion, Défense et Transmission mis en oeuvre par l’UVTF et l’ONCT.

Les villes, organisateurs et clubs taurins, sont invités à se mettre en rapport avec l’UVTF au travers du mail dédié (contact@uvtf.fr), afin d’en rationaliser la distribution et d’étudier les possibilités d’organisation d’activités culturelles autour de l’implantation de l’expo ou de la projection du documentaire.

Prochaines opérations prévues : 10 mars à Mimizan (doc), 12 mars à Plaisance (doc), 24 mars à Captieux, 30 mars à Saint-Sever (doc), 31 mars à Libourne, du 5 au 9 avril à Nîmes (expo et docu), 12 avril à Roquefort (doc), 21 avril à Captieux (doc), 20 au 28 avril à Alés (expo et docu), 2 au 9 juin à Béziers (expo et doc).


manifestation en faveur de la culture taurine

Une communauté active d’aficionados.

Dans un monde où l’importance des réseaux sociaux sur les débats sociétaux n’est plus à démontrer, le site uvtf.fr entend servir de lien entre tous ceux qui souhaitent faire entendre leur voix pour défendre la liberté et la diversité des expressions culturelles, que la France s’est engagée à préserver en ratifiant la Convention de 2005 de l’UNESCO.

En s’inscrivant à la Lettre de l’UVTF, chacun pourra, s’il le souhaite, participer aux campagnes d’information mises en place à destination des pouvoirs publics, afin de peser sur les décisions que ceux-ci seraient invités à prendre.

En faisant suivre cette première Lettre de l’UVTF à tous leurs membres, amis ou clients susceptibles de s’y abonner, les clubs taurins, les aficionados et les organisateurs sont en situation d’en décupler la portée.