Les spectacles du week-end (1).

A Vistalegre (Madrid), samedi 25 février, sur les lieux même où la carrière de David Mora se relança après sa grave blessure de Madrid, David Mora revient et coupe deux oreilles (une et une), empruntant à nouveau la Puerta Grande du Palacio.

Les fades toros de La Palmosilla ont affiché peu de forces (deux d’entre eux furent changés) et peu de race. Le premier de David Mora et le sobrero sorti en second pour Paco Ureña furent les seuls à tirer leur épingle du jeu.

Oreille et salut pour Paco Ureña. Salut et palmas pour Varea qui fut renversé sans mal par le sixième.

(Photo : Javier Arroyo)


A Ciudad Rodrigo (Salamanca), samedi 25 février, festival avec des toros de Juan Manuel Criado et Encinagrande bien présentés et donnant du jeu.

Juan del Alamo rafle la mise avec deux oreilles, suivi par El Cid qui coupe un pavillon du toro d’ouverture.

Salut pour Ivan Fandiño et vuelta pour le novillero Toñete.

(Photo : Isma Sanchez)


A Cantillana (Sevilla), samedi 25 février, festival aussi avec des novillos de Los Azores, bien présentés et nobles dans l’ensemble, le premier honoré de la vuelta après une pétition d’indulto.

Uee tarde intéressante donc avec une plaza de toros affichant un « No hay billetes » et des toreros motivés par le bon jeu du bétail.

Trois des toreros, El Cordobés, El Fandi et Alberto Lopez Simon, ont fait le plein de trophées avec deux oreilles et rabo pour chacun.

Salvador Cortés et Cayetano sont repartis avec deux oreilles et le novillero Pablo Aguado une seule.


A Mérida (Vénézuéla), vendredi 25 février, pour la première corrida de la Feria del Sol,  Esau Fernandez indulte « Gaban« , le sobrero de la ganaderia de San Antonio qu’il offre après s’être retiré en silence à l’issue de la lidia de ses deux opposants, et auquel il coupe symboliquement les deux oreilles..

Oreille et silence pour Erick Cortés, chef de lidia du jour. Triomphe d’Antonio Nazaré qui coupe quant à lui trois oreilles (une puis deux).

Le cinquième toro, « 50 años« , fut honoré de la vuelta al ruedo posthume.


A Mérida (Vénézuéla), le lendemain samedi 25 février, Antonio Nazaré, qui remplaçait El Payo, renouvelle son triomphe de la veille en coupant cette fois deux oreilles (une et une).

Daniel Luque, pour ne pas être en reste après un silence et une oreille, offre le sobrero auquel il coupe les deux oreilles, ce qui lui permet de sortir a hombros avec deux de ses compagnons.

Oreille pour le rejoneador Francisco Javier Rodríguez et deux oreilles symboliques pour Jonathan Guillén (photo) qui indulte son premier toro (division d’opinions à son second).

Les toros du jour portaient les fers de Rancho Grande, (2º, 3º, 4º et 5º), La Consolación (6º et 8º offert) et San Antonio (1º).