Alès. Présentation de la Feria 2017.

Bon nombre d’aficionados, et pas seulement d’Alès, s’étaient donné rendez-vous à l’Espace Alès Cazot pour la présentation de la Feria 2017.

François Gilles, président de la commission taurine alésienne, présenta les participants puis donna les grandes lignes de la manifestation après qu’aient été dévoilées les affiches de présentation de la Feria 2017.

Pierre Cuillé, en l’absence de son oncle, prit ensuite la parole pour présenter le versant camarguais de la feria avec deux courses, l’une comptant pour le Trophée des As avec la présence le jeudi 25 mai de Mignon de Cuillé, Biou d’Or 2016, l’autre comptant pour le Trophée de l’Avenir avec la Royale de la manade Laurent. On notera au passage la présence le jeudi également de la nouvelle vedette, le raseteur Joaquin Cadenas, vainqueur du Trophée des As 2016. De belles actions en perspective pour les amateurs de la catégorie !

Ce fut ensuite au tour de Didier Cabanis de présenter la partie espagnole avec deux corridas et une novillada piquée.

Le samedi, place aux ganaderos français avec une corrida-concours 100 % tricolore opposant six toros de Concha y Sierra, Blohorn, Jalabert, Cuillé, Pagès-Mailhan et Camino de Santiago à une terna formée par Domingo Lopez Chaves, un chef de lidia dont on ne vante plus le métier, Michelito Lagravère, matador franco-mexicain, fils de l’ancien matador vicois Michel Lagravère, et Juan Leal, consacré matador en mai 2016 et dont on espère beaucoup.

Jean-Luc Couturier, ganadero de Concha y Sierra et Valverde, Jean-Luc Couriol « Billy », mayoral de Jalabert, et Pascal-Mailhan, ganadero, prirent successivement la parole pour présenter leurs devises en souhaitant qu’elles flottent avec panache dans les arènes du Tempéras. Jean-Luc Couturier insista fort justement sur le paradoxe que beaucoup d’aficionados le félicitent d’avoir sauvé les Concha y Sierra mais que peu de monde les mette à l’affiche.

Deuxième corrida de la Feria et qui pourrait (ou devrait) devenir une tradition dans la programmation, celle de Valverde, des toros dont le tempérament a enflammé à maintes reprises les gradins des arènes cévenoles. Face à ces bichos de légende, le chef de lidia sera Sanchez Vara, un torero aguerri, un gladiateur habitué aux tardes difficiles et qui paye toujours comptant. Pour l’épauler, Octavio Chacon, un matador dont l’étoile monte et qui confirme, face aux élevages les plus durs, qu’il est un lidiador accompli et une valeur sûre du moment. Ce sera son second paseo dans ces arènes. Le troisième homme a payé le prix du sang à Alès, mais il y revient avec la volonté et l’espoir de triompher au Tempéras : Alberto Lamelas.

La novillada sera exceptionnelle car elle marquera la despedida de Manolo Vanegas dans la catégorie avant son alternative vicoise. Quatre novillos de quatre ganaderias lui seront opposés. Ils porteront les fers de Valverde, Escolar Gil, Puerto de San Lorenzo et Cuillé. Souhaitons que cette despedida soit marquée par le succès de cet attachant garçon.

Pour les amateurs, un toro-piscine aura lieu le jeudi 25 mai à 21h15.

Arnaud Fesquet ré-affirma le soutien de l’Union des Clubs Taurins Paul Ricard aux organisateurs avant de passer à la projection des films illustrant cette présentation.

Et c’est ensuite le verre de l’amitié à la main que les commentaires sur le programme furent échangés.