Mexico. 29 janvier. Triomphe de Sébastien Castella.

A Mexico, le dimanche 29 janvier, triomphe de Sébastien Castella qui coupe les deux oreilles de son second toro de Los Encinos.

Face à son premier de peu de forces, il ne put faire grand chose et reçut une ovation. Son deuxième adversaire, brave, noble et encasté, lui permit des muletazos tels que les aiment les bons aficionados, un triomphe qui a rappelé à notre correspondant sur place, Manu Mendez, celui obtenu à Madrid.

Octavio Garcia « El Payo » afficha de bonnes dispositions, rappelant au capote un certain Morante mais ne trouvant pas ensuite le sitio muleta en mains. Pas très adroit avec l’acier (salut). Gêné par le vent, il s’aperçut aussi trop tard que le bicho avait une bonne corne droite et sa faena ne décolla jamais. Une nouvelle fois maladroit à la mort (silence).

A son premier toro, Andrés Roca Rey fut lui aussi gêné par le vent et ne put s’exprimer au capote lors de la réception mais se rattrapa lors d’un quite par chicuelinas et tafalleras rématé d’une larga cordobesa. Réservé, le bicho ne put mettre en valeur que la volonté du jeune péruvien. Oreille après une lame foudroyante. Titillé par le succès de Castella, Roca Rey tenta le maximum face à son second adversaire mais ses efforts furent vains, l’animal ne se prêtant pas au succès (silence).  Désireux de triompher, il offrit le sobrero mais celui-ci aussi n’offrit guère d’options de succès. Le garçon fit de gros efforts pour lui voler quelques muletazos de qualité mais il tua mal (palmas).

Le rejoneador Jorge Hernandez Garate ouvrit la tarde par la lidia d’un bon toro d’El Vergel et se montra brillant et spectaculaire, pouvant prétendre à un trophée mais l’usage du descabello en décida autrement (salut).

(Photos : Tadeo Alcina et Manu Mendez)