Disparition d’une légende de la Camargue : Jean Lafont.

Le célèbre manadier Jean Lafont est décédé hier en début d’après-midi au CHU de Nîmes à l’âge de 94 ans.

Créateur de la manade de taureaux camargue d’origine Combet Granon et qui portait son nom, il fera flotter sa devise rouge et verte dans toutes les arènes du sud-est.

Ses pupilles lui rapporteront dix titres de Biou d’Or (trophée créé en 1954) :

  • Cosaque : 1956.
  • Mario : 1963.
  • Cailaren : 1967.
  • Joinville : 1972.
  • Ventadour : 1977 et 1979.
  • Furet : 1986.
  • Barraie : 1988, 1989 et 1992.

 

Et combien d’autres laisseront leur nom dans l’histoire de la bouvine : Ourrias, Mounla, Pescalune. Il cèdera sa manade à Louis Nicollin en 1997.

Mais Jean Lafont était aussi le créateur de la non moins célèbre discothèque « La Churascaia » (photo : Laurent Vilarem) qui ouvrit ses portes près d’Aigues-Mortes en 1965 et qui devint très vite un lieu de rencontres très prisé par les gens du coin mais aussi par les stars dont le manadier était l’ami, discothèque qui devint aussi la propriété de Louis Nicollin en 1997 en même temps que la manade.

Gastronome et cuisinier à ses heures, Jean Lafont était aussi un passionné d’opéra, un amateur de botanique (il avait créé dans sa propriété du Cailar dans le Gard un jardin contenant des centaines d’arbres et de plantes du monde entier) et un aficionado  qui avait co-dirigé un temps les arènes de Nîmes

Jean Lafont, né à Saïgon (Indochine) en novembre 1922, avait débuté une carrière d’avocat qu’il abandonna très vite pour se consacrer aux biou. Il n’eut jamais à le regretter …

RIP

(Photo du haut : Jean Lafont en 1988 par Robert Faure)