Manizales. 6 janvier. Festival pluvieux.

La pluie n’avait pas découragé le public qui fit afficher un « No hay billetes » aux taquillas pour le traditionnel festival au bénéfice de l’hôpital pour enfants de la Croix Rouge.

Au menus des novillos d’Ernesto Gutierrez, encastés et nobles pour certains, mansos pour d’autres.

C’est El Juli (photo) qui finit triomphateur après avoir coupé les deux oreilles de son opposant au terme d’une faena où le dominio et le métier du madrilène ne furent jamais pris en défaut.

Morante de La Puebla signa une faena parfumée aux arômes andalous à laquelle le public n’adhéra pas vraiment malgré des détails artistiques dont le garçon a le secret (salut).

Miguel Angel Perera s’appliqua face à un manso qui ne l’entendait pas de cette oreille mais qui finit par se rendre aux arguments de l’extremeño. L’épée fit défaut et le trasteo fut primé par des applaudissements.

Pablo Hermoso de Mendoza sut comme de coutume lidier à la perfection son opposant, prenant des risques calculés, mais perdant le bénéfice de son travail lors de la finition avec l’acier (silence).

Sébastien Castella, auréolé de son triomphe de la veille, dut composer avec un manso qui rendit impossible toute prestation brillante. Le biterrois tint son rang et se retira en silence.

Pepe Manrique et Luis Miguel Castrillon (remplaçant Roca Rey) n’eurent guère plus de chance au sorteo et restèrent dans les tons ternes (silence pour chacun).

(Photo : Rodrigo Urrego B)