Corridas d’outre-Atlantique (2) et festival en Espagne.

capture-decran-2016-12-05-a-07-04-03A Quito (Equateur), samedi 3 décembre, le novillero Julio Ricaurte indulte un novillo de La Viña, coupant les trophées maxima symboliques après avoir ravi une oreille à son premier adversaire. Le second novillero de la tierra, José Andrés Marcillo, l’accompagnera lors de la sortie a hombros après avoir coupé deux pavillons au dernier utrero de la tarde. (Photo : Andrea Costa)

Toro d'Osborne (2)

capture-decran-2016-12-05-a-07-09-28A Mexico, samedi 3 décembre, les toros de San Isidro, manquant de race dans leur ensemble, n’ont pas permis le succès attendu du mano a mano qui opposait Octavio Garcia « El Payo » à Sébastien Castella. Salut, palmas et oreille pour le premier, palmas, silence et palmas pour le biterrois. (Photo : Tadeo Alcina)

Toro d'Osborne (2)

capture-decran-2016-12-05-a-07-16-18A Lima (Pérou), dimanche 4 décembre, triomphe d’Andrés Roca Rey qui s’impose de façon magistrale sur ses terres en coupant quatre oreilles à ses bons adversaires de Hermanos García Jiménez. Grande faena de José Maria Manzanares qui coupe les deux oreilles du quinto, primé de la vuelta (silence au 2°). Morante de La Puebla, chef de lidia du jour, signe un bon trasteo face au premier auquel il coupe une oreille (silence au 4°). (Photo : Matias)

Toro d'Osborne (2)

el-cordobes-festivalDólar (Granada), dimanche 4 décembre, festival entretenu avec des novillos d’Antonio Ferrera braves et donnant du jeu (salut du torero-ganadero à l’issue de la course). Pas moins de dix oreilles et un rabo pour une terna formée par Julio Benítez “El Cordobés” (deux oreilles et deux oreilles), Manuel Ponce (deux oreilles et deux oreilles) et le sobresaliente Jesús Ibáñez (deux oreilles et rabo).