Illescas (Toledo). 8 octobre. Totale réussite pour la « Corrida Total ».

_dsc7152Cette corrida, qui se voulait un peu particulière de par l’organisation et le déroulement du spectacle, avait été baptisée par les organisateurs « Corrida Total« . 

Un soin particulier avait été apporté à l’exécution des trois tiers, avec l’engagement de professionnels reconnus, et sans faire notamment abstraction d’un premier tiers négligé dans 95 % des spectacles proposés. J’aurais été plutôt partisan de choisir l’appellation « Corrida Normal » tant ce qui fait figure d’exception devrait être la norme. Hélas, on en est loin par les temps qui courent !

_dsc4946Succès total donc pour ce spectacle d’exception avec six oreilles et un rabo coupés, un indulto et un toro de vuelta al ruedo. Rien moins que ça, et avec des toros de Victorino Martin ! Comme quoi, quand on fait bien les choses …

capture-decran-2016-10-09-a-14-49-57Tout commença par la lidia d' »Escogido« , nº 60, grand toro qui prit trois piques en brave et qui chargea sans jamais se lasser la muleta d’un bon Cristian Escribano qui signa ce jour une excellente faena ambidextre, coupant les deux oreilles de son adversaire honoré de la vuelta al ruedo posthume.

_dsc5275Autre faena importante au quatrième, autre bon toro de la devise azul y encarnada (bleue et rouge) qui permit au torero de montrer sa dimension, lequel perdit hélas les oreilles à la mort (salut).

capture-decran-2016-10-09-a-14-51-25Gomez del Pilar hérita d’un premier Victorino noble mais qui finit a menos, terminant éteint au final après un bon trasteo du garçon. Salut après une estocade défectueuse.

_dsc6717Il n’eut pas à mettre à mort le cinquième, « Platónico« , nº 4, qui fut un grand toro, brave, noble, qui répéta dans la muleta. Faena adaptée du madrilène qui sut trouver l’accord avec ce Victorino grand cru dont il égala le niveau qualitatif. Trophées maxima symboliques pour Gomez del Pilar et retour à Las Tiesas de Santa María pour l’excellent bicho qui devrait honorer sûrement sous peu une petite cohorte de compagnes.

capture-decran-2016-10-09-a-14-52-06Le troisième manifesta du sentido après deux piques et s’avéra incertain dans la muleta de Raul Rivera qui ne put afficher que sa bonne volonté. Silence après un mauvais final avec l’épée.

Le bon sixième lui permit de triompher au terme d’une faena très professionnelle et volontaire dont émergèrent de bonnes séries gauchères. Deux oreilles pour le toledano.

Sortie a hombros des trois toreros, du ganadero et du mayoral.

Bref, des toreros à revoir face à des toros dignes de l’appellation, et une corrida « total » dont on souhaiterait qu’elle redevienne « normal » pour le plus grand bien de la Fiesta. On peut rêver !!

Photos : Julian Lopez – aplausos.es. Résumé : Paco.