Fontvieille. Antoine Saroul remporte le Trophée Frédéric Mannoni.

fontvieille becerrada aout 2016-2 photo georges jalaguierCe vendredi 12 août, fidèle à son engagement d’aide aux jeunes toreros, le CT Los Molinos organisait la douzième édition de son Concours International de Beccerrada (sans mise à mort) en nocturne dans les arènes de Fontvieille.

Les trois novilleros, Geoffrey Chastel « El Péré » du CFT Nîmes, Antoine Saroul de l’AFAP et Alexandre Marion Maria « El Matias » du CT Nîmes/Catalogne, étaient en compétition pour le Trophée Frédéric Manonni, devant des pensionnaires de la ganaderia des Héritiers de François André, bien présentés, très mobiles et donnant du jeu.

Fontvieille becerrada août 2016. El PEREAprès son entame au capote, El Péré, élève du Maestro Patrick Varin, trébucha devant son partenaire qui le suivit dans une vuelta de campana heureusement sans mal pour les deux protagonistes. Effectuant une faena propre et classique, mais manquant peut-être un peu de transmission face à un adversaire noble, demandant de la technique et suivant le leurre sans relâche, il obtient une oreille.

12ème becerrada fontvieille aout 2016 photo georges JalaguierLe second aspirant, Antoine Saroul, conseillé depuis le callejon par le Maestro Denis Loré, reçoit au capote un adversaire vif, sortant avec beaucoup de gaz et prompt à se retourner sur le torero. Après un brindis à sa maman présente dans les gradins, l’élève de l’AFAP entamera une faena de proximité,complète sur les deux bords, bien qu’un peu électrique à l’image de son novillo qu’il parviendra pourtant à dominer. Son entrega et une énorme envie pèseront sur le public pour l’octroi d’une oreille de poids.

Fontvieille becerrada août 2016. El MATIASEl Matias montra toute sa détermination en allant accueillir le troisième exemplaire de François André a porta gayola. Après un émouvant brindis à son père venu tout exprès de Toulouse, le protégé de Brigitte Dubois entamera une faena ambidextre bien construite, rematée au final par une série de manoletinas de belles factures avant un simulacre de mise à mort concluant. Il reçut une oreille méritée.

Après une pause permettant au jury de délibérer, Antoine Saroul fut déclaré vainqueur de l’édition 2016 du Trophée Frédéric Mannoni, lui donnant ainsi le droit de toréer un quatrième exemplaire du même élevage.

Dès sa sortie du toril, le novillo negro lucero, corniabierto et plus imposant que ses congénères, montra d’emblée qu’il faudrait compter avec lui.

Tout le mérite d’Antoine Saroul fut de comprendre son opposant et de trouver rapidement le sitio pour effectuer une prestation variée et bien construite, beaucoup plus sereine qu’à son premier adversaire. Il fut gratifié à plusieurs reprises des acclamations d’un public tout acquis. Deux oreilles méritées viendront récompenser son actuacion et lui permettront une salida a hombros en associant le ganadero dans sa vuelta.

Au cours de la remise des prix en piste, un hommage particulier fut rendu par le Président Marcel Delporte, au ganadero Frédéric Lautier pour son engagement et la qualité constante de son bétail.

Reseña : Marcel Delporte.