Les autres spectacles du 30 juillet : Azpeitia, El Puerto, Bayonne.

Capture d’écran 2016-07-31 à 11.11.02Azpeitia. Oreille pour Daniel Luque.

Face à des toros d’Ana Romero bien présentés et de jeux divers, seul Daniel Luque parvient à couper une oreille du deuxième au terme d’une faena intense conclue par une lame desprendida. Le cinquième fade et compliqué, ne lui permit pas d’assoir son succès. Salut.

Juan Bautista signa un bon premier trasteo dont uon retiendra d’excellentes naturelles mais il perd au descabello le bénéfice de son travail après une lame tendida (silence). L’arlésien haussa encore le niveau face au quatrième, un animal auquel il donna la bonne distance et la bonne cadence, toréant très bien sur les deux cornes mais perdant à nouveau le bénéfice de son travail avec les aciers (chose rare chez le garçon qui est pourtant un excellent tueur). Nouveau silence.

Ce n’était pas un bon jour pour les mises à mort. Ainsi Borja Jimenez se montra maladroit avec la rapière au terme d’un bon premier trasteo face à un troisième encasté et exigeant. Salut. Volontaire face au sixième, un toro de race bien toréé par le sévillan qui laissa notamment de bonnes tandas droitières mais perdit un possible triomphe à cause du maniement défectueux de l’épée. Vuelta pour le garçon.

A noter que de fortes précipitations s’invitèrent aux débats, transformant le ruedo en bourbier.

(Photo : Javier Arroyo – aplausos.es)

Capture d’écran 2016-07-31 à 11.21.02El Puerto de Santa Maria. Unique trophée pour Daniel Crespo.

Intéressante novillada de Peñajara pour le premier spectacle de la temporada d’été au Puerto.

unnamed-4L’unique oreille de la tarde fut concédée à Daniel Crespo après une deuxième faena bien construite, avec notamment de bonnes séquences gauchères. Ovation à l’issue de la lidia du premier.

unnamed-5Pablo Aguado perdit un possible triomphe à cause de l’épée, surtout face à son second qui s’avéra le plus brave de l’encierro (ovation et vuelta).

unnamed-6Alfonso Cadaval laissa de jolis détails au 3° et fit front avec dignité face au compliqué 6° (ovation et palmas).

(Photos : Joël Buravand)

13879386_564495030425614_2276599062296936295_nBayonne. Une oreille pour chacun.

Face à des toros de Los Espartales de jeux divers, mansotes et querenciosos pour la plupart, Pablo Hermoso de Mendoza, Manuel Manzanares et Léa Vicens coupent chacun une oreille.

13872991_564494497092334_583166906029164859_n

  • Pablo Hermoso de Mendoza : silence et oreille.

13903218_564494990425618_6347597149428778944_n

  • Manuel Manzanares : salut et oreille.

13880298_564494620425655_3519906287050071961_n

  • Léa Vicens : silence et oreille.

Photos : Jean-Pierre Souchon. Vidéos : Jean-François Lafitte.