Santander. 25 juillet. Trois oreilles pour Ginés Marin.

Capture d’écran 2016-07-26 à 09.41.16Cartel de figuras en place et en devenir pour cette première corrida de la Feria de Santiago de Santander avec (bien sûr) des toros de Nuñez del Cuvillo inégaux en présentation et manquant de forces et de fond. Nous passerons donc sur un premier tiers souvent inexistant.

Ginés Marin, le benjamin de la terna, n’était pas venu pour faire de la figuration. Le toro de sa présentation comme matador à Santander était un joli jabonero que le garçon reçut par véroniques de rodillas avant de signer un quite ajusté par saltilleras. Initiée de rodillas, la faena sut toucher le public, notamment à gauche. Final par manoletinas face à un toro dégonflé que Marin coucha d’une estocade en deux temps. Oreille. Le sixième fut le meilleur de l’encierro, bien qu’un peu soso, et le jeune matador en profita pour lier de bonnes séries sur les deux bords avant que le toro ne s’éteigne progressivement. Bonne estocade après une série de bernadinas. Deux oreilles.

Morante de La Puebla ne put rien tirer d’un premier adversaire dégonflé et aplomado. Il abrégea après la deuxième série de muletazos. On retiendra quelques capotazos dans le style de la maison. Division d’opinions. Le quatrième fut, comme ses frères, juste de forces et de race. On retiendra cette fois un quite par chicuelinas et quelques détails à la muleta. Estocade caidita, descabello. Palmas.

Alejandro Talavante vit son premier adversaire blessé en début de lidia changé par un sobrero du même fer, lequel se révéla fade et court de charge. Impossible à droite, c’est à gauche que se déroula le trasteo du torero extremeño. Faena a mas du fait de la grande technique du garçon qui se montra très au-dessus du Cuvillo. Salut. Face à un quinto noble et de bonnes dispositions mais qui finit a menos, Talavante signa une faena ajustée à base de séries courtes et souvent profondes. Volontaire, varié, le garçon fut récompensé par une oreille après une estocade en deux temps.

(Photo : Arjona – aplausos.es)