Valencia. 23 juillet. Oreille pour Perera et Mora.

Capture d’écran 2016-07-24 à 09.55.52Des toros de Victoriano del Rio pour l’avant-dernière corrida de la Feria de Julio de Valencia, un lot hétérogène de présentation comme de jeu, les 1°, 5° et 6° de meilleur comportement.

IMG_1544Miguel Angel Perera fit piquer symboliquement son premier pour le garder vif dans sa muleta. Initiée par passes cambiadas, la faena de l’extremeño eut le temple et la douceur nécessaires pour que le bicho aille jusqu’au bout, permettant au garçon de courir la main et de construire un travail court et abouti terminé par une lame traserita. Oreille. Le manso quatrième, aussi mobile qu’une statue, ne permit pas grand-chose à Perera qui en finit d’une lame caida au second assaut. Salut.

IMG_1629David Mora vit son premier adversaire se dégonfler très vite et chercher l’abri des planches. La faena à peine débutée tourna court et le garçon abrégea d’une bonne estocade en deux temps. Salut. Le quinto afficha de meilleures dispositions et Mora en profita, d’abord au capote lors d’un quite par chicuelinas et demies, puis muleta en mains lors d’une faena profonde dont émergèrent surtout de bonnes séries droitières. La bonne estocade finale justifia l’octroi d’un trophée.

IMG_1495Alberto Lopez Simon tomba sur un premier adversaire à la charge décomposée qu’il sut canaliser lors de méritoires séries arrachées avec volonté et autorité. Un trasteo qui aurait pu être primé d’un pavillon si l’épée n’avait pas fait défaut. Salut. Le sixième avait des qualités mais il finit hélas a menos. Bon début de faena servie avec temple et verticalité avant que le bicho ne baisse de ton et ne raccourcisse ses charges. C’est dans les terrains de proximité que le garçon poursuivit son labeur, mais alors qu’il tenait de possibles trophées en mains, le torero gâcha son labeur avec la rapière. Salut.

(Photos : Joël Buravand)