Pamplona. 12 juillet. Deux oreilles pour El Juli.

Capture d’écran 2016-07-13 à 09.18.04Devant de bons toros de Victoriano del Rio, bien présentés, triomphe d’El Juli qui coupe les deux oreilles du cinquième, « Desgarbado », n° 52, qui fut quant à lui honoré de la vuelta posthume.

Le premier toro de la tarde était noble et mobile. Padilla l’accueillit par une larga cambiada de rodillas avant de poursuivre par un bon capeo et un second tiers à l’identique. Bonne faena ensuite du jerezano, volontaire, vibrante et liée, qui trouva de l’écho dans les tendidos qui réclamèrent deux oreilles pour le torero après une entière tendida, le palco n’en accordant qu’une seule. Le quatrième était aussi un bon toro et Padilla se remit à l’ouvrage avec la volonté qu’on lui connaît. Longue faena initiée de rodillas, et une possible oreille qui s’envola à cause du maniement défectueux de l’épée. Silence.

El Juli, face au second, mit sa technique en oeuvre pour mettre le toro à sa main. Il parvint ainsi à extraire au bicho ce qu’il avait de meilleur mais son labeur fut gâché lors de la mise à mort. Silence. Le quinto, à peine piqué (vuelta finale ???), trouva en face de lui un torero en pleine possession de ses moyens. Faena ambidextre profonde et puissante du madrilène qui baissa la main, lia les muletazos, allongea la charge en courant bien la main avant de s’enrouler le toro à la ceinture. Deux oreilles concédées après une entière trasera mettant un point final à l’exercice.

Alberto Lopez Simon tomba quant à lui sur un premier adversaire qui avait du rythme et de la classe dans ses charges. Faena d’inégale intensité, montant en puissance dans sa seconde partie où les meilleures séries furent dessinées sur la corne droite. Labeur volontaire du garçon qui ne sut parapher son trasteo avec l’épée. Salut. Le sixième avait moins d’entrega que ses frères et c’est dans les terrains de proximité que Lopez Simon dut se placer pour parvenir à composer une faena de bonne facture qui fut primée d’un trophée après une estocade concluante au second assaut.

(Photo : Javier Arroyo – aplausos.es)