Les adieux à Victor Barrio.

Capture d’écran 2016-07-11 à 17.02.31Une foule immense était venue rendre ce matin à Sepúlveda (Segovia) un dernier hommage à Victor Barrio mortellement blessé par un toro samedi à Teruel.

Parmi les nombreux participants, on pouvait reconnaître, aux côtés de la cuadrilla et de l’apoderado Alberto Garcia,  les compagnons de sa dernière journée, Curro Diaz et Morenito de Aranda, mais aussi Jaime Ostos, Palomo Linares, Espartaco, Curro Vázquez, Enrique Ponce, José Tomás, El Juli, Manzanares, Miguel Ángel Perera, Cayetano, Pepín Liria, El Soro, Juan Mora, los Capea, El Fundi, Luis Miguel Encabo, Uceda Leal, Miguel Abellán, Paco Ureña, David Mora, los hermanos Javier y Damián Castaño, Víctor Puerto, Javier Vázquez, Alberto Aguilar, Cristina Sánchez, Alejandro da Silva, Joaquín Galdós, Paulita, Sebastián Ritter, David Galván, Alejandro Marcos, Fernando Cruz, Fernando Robleño, Joselillo, Rafaelillo, Leandro, Ángel Gómez Escorial, David Luguillano, Román, Esaú Fernández, Adrián de Torres, José Manuel Mas, Conchi Ríos, Carlos Ochoa, les picadors Pedro Iturralde y Borja Ruiz, l’ex-torero et ganadero Carlos Aragón Cancela (Flor de Jara), les éleveurs Carlos Núñez, Antonio Bañuelos, Pérez Villena, et bien d’autres.

Des représentants du monde politique aussi et bien sûr des aficionados anonymes ayant tenu à manifester leur soutien à la famille et leur respect au torero trop tôt disparu.

Le cercueil de Victor Barrio est passé par la plaza mayor de la ville, porté par quelques-uns de ses compagnons avant d’être transféré à Cantalejo pour une incinération et un dépôt des cendres dans la plus stricte intimité selon les voeux de la famille.

Adios, torero, repose en paix.

(Photo : Pablo Alonso – aplausos.es)

Note.

La Fundación del Toro de Lidia a décidé d’attaquer les auteurs des déplorables messages qui ont envahi le web après la mort du torero en tentant de salir son image. Elle demande à toutes les personnes ayant connaissance de ce type de message de les transmettre à l’adresse suivante comunicacion@fundaciontorodelidia.org afin que leurs auteurs soient sanctionnés comme le prévoit la loi.