Victor Barrio est mort à Teruel.

Capture d’écran 2016-07-10 à 11.07.58La corrida de José Escolar s’achevait à Pamplona quand David Casas, le commentateur de Canal+Toros, annonça que Victor Barrio avait été très gravement blessé à Teruel par un toro de Los Maños, ajoutant que la cuadrilla était en pleurs devant l’infirmerie.

Fin de la retransmission, et comme beaucoup sûrement, je me précipite vers mon ordinateur pour en savoir plus. Et là la funeste nouvelle apparaît dans toute son horreur. Le jeune torero de 29 ans est mort des suites de ses blessures. Une information qu’on redoutait et que jamais on n’aurait souhaité avoir. Et une pointe à l’estomac. Malaise … Hélas il faut se rendre à l’évidence : les toros tuent. Terribles images …

Le drame se produisit lors de la lidia du troisième toro de la tarde. Le vent découvrit le segoviano et le toro jeta le garçon au sol où il l’encorna. Le piton traversa la poitrine de l’infortuné garçon, sectionnant au passage l’aorte. Très vite transporté inconscient à l’infirmerie, Victor Barrio y décèdera peu de temps après. La corrida s’arrêta après la mort du quatrième toro, dès que la mauvaise nouvelle fut connue. Curro Diaz, Morenito de Aranda et les cuadrillas passèrent ensuite par l’infirmerie pour rendre un dernier hommage à l’ami disparu.

Le toro qui mit fin à la vie du torero portait la devise de Los Maños. Il s’appelait « Lorenzo », portait le numéro 26, était né en avril 2012 et pesait 520 kg. Un toro qui restera dans l’histoire pour de mauvaises raisons.

Capture d’écran 2016-07-10 à 11.08.22Biographie du torero.

Victor Barrio était né à Grajera (Segovia) le 29 mai 1987. Il avait débuté avec succès comme novillero le 13 juillet 2008 à Las Ventas de Retamosa (Toledo), coupant 4 oreilles et une queue, puis avait franchi le pas vers la novillada piquée à Sepúlveda (Segovia) le 29 août 2009 aux côtés d’Iván Pérez et de Pablo Belando face à des novillos de Juan Manuel Criado, terminant la temporada avec 10 paseos et un total de 23 oreilles et un rabo.

La temporada 2010 le vit se produire dans toutes les ferias importante, remportant de nombreux prix et finissant avec 26 paseos au compteur et un total de 62 oreilles et 7 rabos.

Leader de l’escalafon en 2011 avec 42 novilladas, dont 4 à Las Ventas, il prit l’alternative l’année suivante le 8 avril à Las Ventas des mains d’El Fundi, témoin Juan del Alamo, recevant une cornada du toro de la cérémonie porteur du fer de José Luis Pereda. Il attendra d’avoir tué le sixième pour se faire opérer.

Victor Barrio était un torero en devenir dont la véritable éclosion n’avait pas encore eu lieu. Le destin décida que la chrysalide ne serait jamais papillon.

Victor Barrio venait d’avoir 29 ans. RIP.

(Photos : Joël Buravand)