Pamplona. 9 juillet. Un Escolar tout seul.

f700x390-61807_100825_0Comme l’année dernière, un des toros de José Escolar a fait demi-tour au début de la côte de Santo Domingo, laissant partir ses frères en compagnie des cabestros.

En 2015, le toro avait ré-intégré le corral et avait dû être transporté par camion à la plaza de toros. Cette année, les cabestros de queue ont été chargés d’amener le retardataire jusqu’aux arènes. Tout au long du parcours, ce dernier Escolar a créé le danger en chassant les coureurs.

Bilan de l’encierro couru en 4mn01 : deux blessures par corne, une au thorax dans Santo Domingo, et une au bras dans la Telefonica, et neuf traumatismes divers. Dans l’ensemble, les Escolar ont couru avec noblesse.

Les toros de José Escolar seront combattus par Francisco Marco, Juan Bautista et Alberto Aguilar.