Marquis d’Albaserrada. Le chardon, l’ennemi de la dehesa.

cardos3Avec les très hautes températures qui sévissent en Andalousie depuis un mois, le campo de Mirandilla a perdu sa tonalité verte.

Le chardon (dans toutes ses variantes) devient alors le dangereux ennemi de la dehesa (photo du haut : le terrible Cynara et ses dangereux artichauts). Sans prédateurs, il prolifère, gagne du terrain chaque année et constitue un péril pour les yeux des bêtes, surtout des jeunes.

cardos1En effet, il est fréquent qu’une feuille piquante, une épine ou une aiguille abîment le globe oculaire ou pire s’y plante. Résultat scientifique : kérato-conjonctivite traumatique avec inflammation de la cornée et de la conjonctive.

Si le Mayoral n’est pas attentif et ne se rend pas compte rapidement de la blessure, la conséquence est dramatique : perte de la vision.

cardos4Aujourd’hui un añojo et un eral ont été soigné de cette lésion. Anesthésie et piqûre antibiotique dans l’œil. Attente de 20 jours pour voir les effets du traîtement.

par Fabrice Torrito sur son blog : http://lescarnetsdumayoral.blogspot.fr/