Les spectacles du 11 juin : Plasencia, Haro, Gimeaux.

Capture d’écran 2016-06-12 à 15.11.44Plasencia. Puerta Grande pour Juan del Alamo.

Juan del Alamo rencontrait les Victorino pour la première fois. Expérience concluante puisque le salmantino coupa les deux oreilles de son premier adversaire, ouvrant ainsi la Puerta Grande de la plaza de toros de Plasencia. 

Brave et encasté fut ce troisième toro qui fut primé de la vuelta, un bicho que la garçon accueillit par véroniques mains basses avant de le convier à une faena ambidextre où le Victorino évolua a mas, infatigable combattant qui déborda le garçon par moments de par l’alegria apportée dans ses charges. Estocade un brin trasera et deux pavillons pour Juan del Alamo.

Il ne trouva par contre pas l’accord avec le sixième, et malgré un trasteo de niveau correct conclu par une lame caida et atravesada, la seconde prestation du garçon s’acheva par un silence.

El Cid tomba sur un premier adversaire compliqué qui cherchait l’homme derrière le leurre. Il n’insista pas, ce qui fâcha le public qui le siffla après une lame quasi-entière portée au troisième assaut.

Le quatrième fut brave. Il jeta au sol le picador à la première rencontre, puis revint dans le peto pour une seconde ration de fer prise en s’employant. La faena qui suivit fut de bon niveau à gauche, la corne droite s’avérant quant à elle peu fréquentable. Les séries de naturelles servies main basse et une bonne estocade surent convaincre les tendidos qui réclamèrent et obtinrent une oreille pour le torero de Salteras.

Manuel Escribano fit monter l’ambiance au second de la tarde, des véroniques de réception en passant par un quite par chicuelinas, puis à un second tiers bien mené margré un bicho qui coupait le terrain. Le torero de Gerena ne parvint toutefois pas à faire humilier le Victorino et on retiendra surtout des tandas droitières de bonne facture. Oreille après une lame desprendida et arrastre applaudi.

Le quinto ne lui permit pas d’accéder au succès. Reçu par larga cambiada de rodillas, il jeta au sol le picador de réserve, puis afficha de la caste dans la muleta d’Escribano, trop peut-être pour le garçon qui ne parvint pas à trouver le sitio. Palmas après une mise à mort en deux temps.

(Photo : Diego Alcalde – aplausos.es)

haro_okkkHaro (La Rioja). El Fandi et Castella a hombros.

El Fandi et Sébastien Castella sont sortis a hombros de la plaza de toros de Haro après avoir coupé respectivement trois et deux oreilles aux toros de Valdefresno qui leur étaient opposés.

Salut et silence pour Diego Urdiales.

(Photo : Carmelo Betolaza – aplausos.es)

jcgGimeaux. Une oreille pour chacun.

Pour ce festival des encastes minoritaires français, face à des novillos de La Cravenque et Turquay, Javier Cortes et Thomas Cerqueira ont coupé chacun une oreille.

(Photo : France 3)


cortés gimeaux h264 par F3languedocroussillon