Madrid. 11 mai. Paco Ureña séduit.

Capture d’écran 2016-05-12 à 07.21.13Paco Ureña a une nouvelle fois séduit Madrid.

C’est face au troisième toro de la tarde, qui chargeait tête haute, que le torero de Lorca construisit patiemment, et sur les bases d’une technique assurée, une faena importante. Se croisant, allant chercher le piton contraire, il amena son opposant à se livrer progressivement, finalisant son travail par une bonne estocade au second assaut. Salut.

Autre faena importante face au sixième, un toro d’El Torero pas très beau mais affichant de bonnes dispositions. A nouveau le garçon toréa avec clacissisme et pureté, livrant notamment des tandas gauchères superbes, ornementant son trasteo de détails telles des trincherillas d’école. Hélas il pincha avant de loger une bonne lame et la récompense se réduisit à une oreille alors que jusqu’à la mise à mort il pouvait prétendre à deux trophées et ouvrir ainsi la Puerta Grande de Las Ventas.

Manuel Escribano, qui officiait comme chef de lidia, ouvrit la tarde par la lidia d’un toro maniable mais manquant de jus. Le trasteo du torero de Gerena fut propre mais il manqua d’intensité. Silence après une lame caida portée au second assaut.

Le quatrième, noble et maniable, fut lidié sous la pluie, ce qui accrut les risques au second tiers sur une piste rendue glissante. Muleta en mains, le garçon se montra facile sans parvenir à faire décoller son travail. Nouveau silence.

Ivan Fandiño eut pour premier opposant un toro fade qui ne lui offrit aucune option, s’arrêtant très vite et compliquant la tâche du garçon qui malgré sa volonté ne put rien en tirer. Silence.

Le quinto, compliqué, afficha sentido et violence. A nouveau sans options, le torero de Orduña ne put afficher que sa bonne volonté. Mal avec les aciers, il se retira à nouveau en silence.

A noter qu’une fois de plus la pluie s’invita aux débats.

(Photo : Javier Arroyo – aplausos.es)