Séville. 14 avril. Manzanares triomphe …

IMG_1039Après l’indulto d’avant-hier, difficile de revenir aux réalités ganaderas de nos figuras qui retrouvaient leurs « adversaires » habituels, à savoir cette fois des bichos de Nuñez del Cuvillo qui comme souvent « servirent », à des degrés divers, le lot le moins propice revenant au torero le moins expérimenté.IMG_1013Le triomphateur du jour, c’est José Maria Manzanares qui, bien servi au sorteo, coupe une oreille à chacun de ses toros, faisant étalage d’un toreo templé et de qualité, particulièrement face à son premier Cuvillo. Comme il tua bien, il triompha. Après la corrida de la veille, ce triomphe-là laisse un goût d’inachevé (faute de toros dignes de ce nom ?)

IMG_0963Sébastien Castella, bien au capote face au premier, tant lors de la réception qu’au quite, débuta par statuaires une première faena d’inégale intensité, le Cuvillo n’humiliant pas puis s’éteignant lors du passage à gauche. Demi-lame après avoir essayé en vain de construire sur la fin (silence). Bien à droite face au quatrième, le biterrois fut aussi privé de la corne gauche, l’animal répondant moins à ses avances de ce côté. Sébastien insista sans résultat notable. Nouveau silence après une lame au second assaut.

IMG_1089unnamedFace au plus mauvais lot, José Garrido afficha volonté et bonnes manières, tant au capote qu’à la muleta. Il fut cogido par le troisième lors de la mise à mort et dut passer par l’infirmerie avant de revenir combattre le sixième qui s’afficha comme le pire de l’encierro (ovation et silence).

(Photos : Joël Buravand)