Séville. 8 avril. Deux oreilles pour Lopez Simon.

IMG_8418Pour ce mano a mano entre deux générations, l’empresa avait confié aux toros d’El Pilar le soin d’arbitrer la confrontation.

Si le lot fut bien présenté, au moral la course, qui afficha bonté et noblesse, a manqué de jus, de caste et de forces dans l’ensemble.

IMG_8023Sébastien Castella, face à un premier toro aux charges de qualité mais très juste de forces, a toréé joliment, templant bien les charges d’un bicho qui ternit la prestation par son manque de présence. Estocade en deux temps nécessitant l’usage du descabello (silence).

Le troisième toro n’avait pas les moyens de ses ambitions. Le biterrois prit toutes les précautions possibles pour ménager le Pilar, mais c’était une cause perdue. Il abrégea d’une estocade correcte et se retira une seconde fois en silence.

Le quinto, bas de race et faiblard, ne tint pas le rythme et s’affala même par deux fois durant la faena. Triste spectacle que ces toros incapables d’afficher la moindre présence jusqu’à finir par se coucher en piste. Silence après deux entrées a matar.

IMG_8170Le premier adversaire de Lopez Simon s’avéra exigeant, collant dans les étoffes et se serrant sur l’homme. Le garçon ne perdit pas les papiers et toréa avec fermeté, mais sans pouvoir briller (silence).

Le quatrième laissa une oreille dans les mains de Lopez Simon au terme d’une faena en deux temps où le toro parut s’éteindre après quelques tandas droitières, se réveillant ensuite lors du changement de main et permettant au jeune torero de lier de belles séries de naturelles lentes et esthétiques, certains précieuses servies main basse. Une bonne lame paracheva le travail.

Le sixième afficha une noblesse sans jus, se comportant à l’identique du quatrième, éteint dans un premier temps puis remettant un peu les gaz à mi-faena. Lopez Simon sut tirer ce qu’il y avait de meilleur chez ce Pilar, à droite comme à gauche, et ses efforts furent récompensés d’un trophée après un estoconazo.

(Photos : Joël Buravand)

Resumen Corrida 7 de abril 2016 from Maestranza Pagés on Vimeo.