Malaga. 26 mars. Triste tarde.

Capture d’écran 2016-03-27 à 14.14.21Les toros de Luis Algarra (1º, 2º et 6º), Vegahermosa (3º et 4º) et Jandilla (5º), remplaçant les Nuñez del Cuvillo initialement prévus, ont gâché la corrida du Sábado de Gloria (samedi de Pâques) à Málaga.

Les pensionnaires des trois ganaderias ont donné bien peu de jeu, ne donnant guère aux trois espadas l’occasion de s’exprimer.

Miguel Angel Perera, face à un brave et noble Algarra, fut a gusto sur les premières séries droitières mais le bicho s’éteint lors du passage à gauche, obligeant le torero à raccourcir les distances pour pouvoir poursuivre son trasteo. Silence après une lame trasera. Le quatrième, réservé et compliqué, ne permit pas le rachat à Perera qui s’en débarrassa d’une demi-lame atravesada. Nouveau silence.

Cayetano eut pour premier opposant un toro faible qu’il dut ménager au premier tiers, tentant par la suite de le faire humilier sans grand résultat. Quelques séquences honorables, contrariées par le vent, et silence après une estocade tendida. Le quinto, de Jandilla, s’avéra compliqué et dangereux. Cayetano s’en défit dignement. Salut.

Jimenez Fortes, vaillant et motivé, s’illustra au capote lors d’un quite par gaoneras, répliquant à Perera qui avait signé une belle séquence comportant saltilleras, caleserinas et tafalleras. Faena templée avant que le bicho ne se dégonfle. Pinchazo hondo précédant trois descabellos. Salut. Le sixième toro porteur du fer d’Algarra garda la tête haute, obligeant le torero de Malaga à faire un effort pour l’obliger à collaborer. Ovation après une entière atravesada.

(Photo : Joaquin Bueno)