Vauvert. 20 mars (tarde). Agréable final pour le 9ème Printemps des Jeunes Aficionados.

Capture d’écran 2016-03-21 à 06.58.05Intéressante tarde pour ce final du 9ème Printemps des Jeunes Aficionados avec du bétail de la jeune ganaderia El Campo (origine Gauthié-Laugier-Colombeau) qui se prêta au jeu, à l’exception du second plus compliqué et de charge courte. Le mansote troisième eut droit à une vuelta généreuse et le quatrième fit aussi une vuelta plus légitime. Des débuts encourageants pour ce fer.

Capture d’écran 2016-03-21 à 06.50.48Pierre Mailhan ouvrit les débats face à un novillo noble et mobile, bon à droite et plus exigeant à gauche. Après larga de rodillas de réception et quelques correctes véroniques, quite por colleras de Rafi Raucoule et Tomas Ubeda par chicuelinas et revoleras, puis une faena ambidextre souvent maladroite de l’arlésien qui manqua un peu de temple et de tempo pour guider les charges de l’animal. Après une série de naturelles manquant un peu de fluidité de Rafi, Pierre reprit la muleta pour une paire de séries avant de loger une entière caida. Oreille d’encouragement.

Capture d’écran 2016-03-21 à 06.52.46Tomas Ubeda est tombé sur le novillo le plus compliqué, noble mais avec des retours rapides pas faciles à aguanter. Après véroniques et revoleras de réception, Dylan intervint au quite par chicuelina, faroles et gaoneras, Tomas répliquant par faroles et tafalleras. Pas facile ensuite pour le jeune nîlois de tirer le bras et de se replacer dans la foulée. Les cites à hauteur de ceinture améliorèrent un peu les choses sans pour autant asseoir une certaine emprise sur l’animal, ce qui se paya comptant par une voltereta heureusement sans conséquences. Entière caidita après pinchazo. Palmas.

Capture d’écran 2016-03-21 à 06.54.22Dylan Raimbaud fut des trois aspirants le plus en vue. Quelques correctes véroniques et demies pour l’accueil du troisième novillo, puis un quite de Mehdi Savalli par chicuelinas et demie. La faena qui suivit, sans être parfaite, et c’est normal à ce niveau, fut des plus agréables à suivre, le garçon comprenant son opposant pour baisser intelligemment la main quand il le fallait, l’ensemble résultant assez esthétique. L’animal étant meilleur sur la corne droite, et Dylan plus à l’aise sur cette main, c’est à dextre que naquirent les meilleurs muletazos, bien que le passage sur le bord opposé fut des plus corrects. Un peu mansote, le bicho réfléchissait, reculait et la vuelta après une épée de gendarme me parut un brin généreuse. Oreille avec pétition injustifiée de la seconde, le palco ne cédant heureusement pas à la demande après une lame dans l’abdomen.

Capture d’écran 2016-03-21 à 06.55.58Mehdi Savalli, très à l’aise lors de la réception par esthétiques véroniques et précieuses demies, partagea le second tiers avec Pierre et Tomas avant de se lancer dans une faena à deux vitesses, classique dans sa première partie, plus pueblerina (hélas) par la suite face à un novillo noble et mobile qui fit à titre posthume une vuelta plus légitime que la première. Deux oreilles après une très bonne lame en pleine croix.

Les participants ont échangé les banderilles lors de la lidia des quatre erales avec des fortunes diverses. Le ganadero du jour, Virgile Alexandre, fut appelé à saluer à l’issue de la course.

Capture d’écran 2016-03-21 à 06.56.56Dylan Raimbaud fut déclaré vainqueur de la tarde (Mehdi était bien sûr hors concours) et reçut une muleta des mains de Bernard Planchon, délégué régional de l’UCTPR).

Reseña et photos : Paco.