Castellon. 3 mars. Puerta Grande pour Juan José Padilla et Vicente Soler.

Capture d’écran 2016-03-04 à 09.13.57C’était le grand jour hier pour Vicente Soler qui prenait l’alternative devant son public.

Le toro de la cérémonie, « Adulador » de Garcia Jimenez, s’avéra maniable mais manqua du jus nécessaire pour donner au torero de Burriana l’occasion de s’exprimer. Trasteo volontaire de Soler qui termina d’une lame trasera et desprendida qui lui permit de saluer. Le sixième, bien que manquant d’entrega, eut la mobilité nécessaire pour que le garçon parvienne à montrer ses capacités. Largas de rodillas pour la réception, bons quites, second tiers bien mené, et une faena dans un style bouillant que le public suivit avec beaucoup d’intérêt. L’estocade desprendida d’effet rapide fit apparaître deux mouchoirs au palco. Vicente Soler n’avait pas manqué le rendez-vous avec sa propre histoire.

Juan José Padilla, chef de lidia du jour et donc parrain d’alternative, se montra au-dessus du niveau d’un second à la charge décomposée qu’il banderilla de concert avec Vicente Soler avant de composer une faena ambidextre dans le style maison qui lui valut la première oreille de la tarde. L’invalide quatrième fut renvoyé aux corrales et remplacé par un sobrero de José Luis Marca. Le torero de Jerez profita des bonnes dispositions du remplaçant  pour composer un trasteo complet qui lui ouvrit la Puerta Grande après une estocade a recibir. Oreille.

Paquirri, troisième homme du cartel, tomba sur un premier adversaire manso qui avait du mal à se fixer. Le garçon le toréa avec temple dans un premier temps avant de raccourcir les distances pour finir par du tape-à-l’oeil. Il tua mal et se retira en silence. Le quinto, juste de présentation, avait une bonne embestida mais manquait de jus. La faena connut quelques moments estimables sans décoller pour autant. Salut après une lame correcte.

Capture d’écran 2016-03-04 à 09.13.03La veille, pour la novillada sans picadors, sortie a hombros des trois jeunes toreros, Héctor Hedo de l’école taurine de Castellón finissant vainqueur aux points avec trois oreilles devant Adrián Velasco de l’école taurine d’Alicante (silence et deux oreilles) et Sedano Vázquez de l’école taurine de Castellón (oreille et oreille)

(Photos : Javier Arroyo)