Les spectacles du week-end.

IMG_8849Valdemorillo. 7 février. Final en forme de naufrage.

Les toros d’Ana Romero, de présentation inégane, ont été fades dans l’ensemble et ont gâché la dernière corrida de la feria, seul le quatrième, bien que manquant d’entrega, se sauvant un peu de la tristesse ambiante.

Dans un tel contexte, les trois toreros firent ce qu’ils purent et seul Borja Jimenez parvint à arracher une oreille du novillo précédemment cité (salut au 1°).

Lama de Gongora et Francisco José Espada, privés de matère première, restèrent inédits (silence et silence pour chacun).

(Photo : Fran Jimenez)

Les autres spectacles en bref.

  • Lenguazaque (Colombia). Deux indultos dans la même course.

Curro Diaz indulte le quatrième toro de la course, un bicho porteur du fer de Juan Bernardo Caicedo. Sergio Blanco fait de même avec le sixième.

  • Merida (Vénézuéla). Deux oreilles pour Daniel Luque.

Daniel Luque s’impose lors du mano a mano qui l’opposait à Fabio Castañeda en coupant les deux oreilles du cinquième toro de La Cruz de Hierro (silence au 1° et au 3°). Le jeune vénézuélien ne parvient qu’à se faire applaudir à l’issue de la lidia du second (silences aux deux autres). A la décharge des toreros, les bichos du jour étaient mal présentés, peu armés, mansos et décastés à l’exception du cinquième, un peu au-dessus du lot.

  • Ambato (Equateur). Quatre oreilles et un rabo pour Roca Rey.

Qui arrêtera Roca Rey lors de son ascension vers les sommets ? Le péruvien a coupé quatre oreilles et un rabo à ses deux toros, laissant loin derrière lui Juan Francisco Hinojosa et Joselito Adame qui se contentent d’un unique trophée.
Les toros portaient les fers de Mirafuente et Vistahermosa (1° et 6°, primé de la vuelta).

  • Jalostotitlán (Mexique). Trois oreilles pour Arturo Macias.

Arturo Macias sort triomphateur de la première corrida du Carnaval Taurino de Jalostotitlán en coupant trois oreilles devant Manuel Escribano qui en coupe une, et Arturo Saldivar (deux silences). Les toros étaient de la ganaderia San Isidro.

  • Autlán de la Grana (Mexique). Grande tarde de Zotoluco et Juan Pablo Sanchez.

Grande tarde pour le vétéran Zotoluco et pour Juan Pablo Sanchez qui coupent respectivement trois et quatre oreilles à de bons toros de Begoña, les 4° et 5° se voyant primés de l’arrastre lent. Silence et palmas pour Ignacio Garibay, salut au tiers pour le rejoneador Sebastián Torre.

  • Mexico. Mauvaise tarde dans la Monumental.

Les huit toros de Marron sont sortis faibles, décastés, fades, ne donnant aucun jeu au point que les résultats se soldèrent par sept silences, seul Juan Pablo Llaguno finissant applaudi à l’issue de la lidia du dernier toro de la course. Francisco Rivera Ordóñez « Paquirri », Diego Silveti et Fermín Espinosa « Armillita IV » n’eurent jamais l’occasion de s’exprimer.