Polémique autour du festival taurin de Requena.

rotura1L’empresa Campo Bravo a présenté il y a quelques jours le cartel du traditionnel festival bénéfique de Requena (Valencia), un spectacle où se produiront le rejoneador Manuel Manzanares, les matadors Juan José Padilla, Francisco Rivera “Paquirri”, Julio Benítez “El Cordobés” et Jesús Duque ainsi que le novillero Ginés Marín face à des novillos de Guadalest.

Surprise lorsque la Croix Rouge et Caritas repoussèrent l’offre des organisateurs de recueillir les bénéfices de la manifestation au prétexte (dixit ces mêmes organisateurs) que la tauromachie était une activité de maltraitance animale. Les sommes recueillies iront donc à la maison de retraite locale.

Comment, si les faits sont exacts et par les temps qui courent, des entités comme la Croix Rouge et Caritas pourraient-elles se permettre le luxe de refuser de l’argent alors que tant de personnes sont dans le besoin ? On a déjà vu en France pour certains festivals que des bénéficiaires potentiels refusent l’argent de la Fiesta.

A moins que les lobbies anti-taurins, qui disposent de moyens financiers conséquents, n’aient proposé de compenser la perte due à ce refus sous condition de le médiatiser ? Certains n’hésitent pas à le penser.

Quant à Caritas, l’association évoque un manque de concertation avec les organisateurs et considère leur prise de position à leur encontre comme de la diffamation.

Chacun se fera son opinion !