Arles. Les cartels de la temporada.

Arles 2016La nouvelle empresa des arènes d’Arles avait choisi de décentrer la présentation des cartels pour se rendre sur les bords du Rhône au Patio de Camargue chez Chico (leader des Gypsies).

Capture d’écran 2016-01-23 à 10.15.46C’est dans la magnifique salle de concert à la décoration très typique que s’est donc déroulée cette manifestation en présence d’un public conséquent. « No hay billetes » donc pour cette présentation où les frémissements du début de temporada se firent sentir.

Capture d’écran 2016-01-23 à 10.16.42Durant l’accueil des aficionados, projection de vidéos des toros de la Feria au campo, une mise en bouche avant que la maire d’Arles, Hervé Schiavetti, ne prenne la parole pour lancer la soirée, une prise de parole où il rendit hommage à Luc et Marc Jalabert, ancienne équipe dirigeante des arènes, puis à Jean-Baptiste Jalabert, qui, accompagné de sa soeur Lola, de François Cordier et d’Alain Lartigue, présiderait désormais aux destinées de l’amphithéâtre camarguais.

Capture d’écran 2016-01-23 à 10.17.21Juan Bautista prit ensuite la parole, s’avouant plus à l’aise avec capes et muletas que face à un micro. Le nouveau directeur des arènes passa cependant l’épreuve avec succès pour présenter la temporada arlésienne, une temporada dévoilée tout d’abord dans son ensemble avec au menu une trentaine de spectacles, courses camarguaises et tauromachie espagnole confondus.

unnamed-1On entra ensuite dans le détail des deux ferias, en commençant bien sûr par celle de Pâques débutée cette année par une course camarguaise avec des taureaux et des raseteurs de renom.

unnamed-2Le samedi après-midi, un cartelazo, comme disent nos amis espagnols, avec un élevage parmi les plus réguliers dans la catégorie, celui de Garcigrande, et trois toreros de renom dont les deux triomphateurs de la saison madrilène passée, Sébastien Castella et Alberto Lopez Simon, et une figura qu’on ne présente plus, José Maria Manzanares.

unnamed-3Novillada le dimanche matin avec deux élevages français, Bruno Blohorn et Le Laget, face auxquels on retrouvera les deux triomphateurs de la temporada arlésienne passée, Manolo Vanegas et Andy Younes, accompagnés par l’espoir mexicain Léo Valadez.

unnamed-4Grosse affiche l’après-midi avec un mano a mano entre une des figuras majeures de l’escalafon, El Juli, et une figura montante, Andrés Roca Rey. Pour arbitrer le débat, une ganaderia qu’affectionne particulièrement El Juli, celle de Daniel Ruiz, qui pour moi représente un peu le bémol de cette course. Souhaitons que les toros de ce fer prestigieux soient à la hauteur du rendez-vous, car ils accusent souvent une certaine faiblesse.

unnamed-5Le lundi matin se déroulera la traditionnelle corrida de rejon avec les incontournables toros de Fermin Bohorquez pour Andy Cartagena, triomphateur de la saison dernière dans cette arène, qui sera aiguillonné par Diego Ventura, qu’on ne présente plus, et accompagné par Léa Vicens qui, outre son talent, donnera la touche de charme à la matinée.

L’après-midi, corrida très attendue dans le registre torista avec la présentation dans le sud-est des Pedraza de Yeltes, une ganaderia qui ne cesse d’accumuler les succès dans la catégorie. Pour les affronter, un chef de lidia à la technique affirmée, Manuel Escribano, le torero arlésien Thomas Joubert, qui a laissé une excellente impression lors de ses trois paseos de 2015, et Juan del Alamo, triomphateur à Arles l’an dernier face aux Baltasar Iban.

unnamed-8Côté Feria du Riz, on notera le retour de la corrida-concours avec six toros d’encastes différents, Puerto de San Lorenzo, Escolar Gil, Alcurrucen, El Tajo y La Reina, Flor de Jara et Robert Margé. Pour l’épreuve, une terna des plus intéressantes avec Morenito de Aranda, qui officiera comme chef de lidia, et qui sera épaulé par Mehdi Savalli et Jimenez Fortes.

Capture d’écran 2016-01-23 à 10.18.24Le samedi, traditionnelle corrida goyesca avec un décor et une affiche créés par Luis Francisco Espla, présent hier soir et qui vint commenter son travail, mais aussi sa présence au cartel car, et c’est une immense surprise, il sera aussi le chef de lidia du jour. A ses côtés, rien moins que Morante de La Puebla et Juan Bautista, une tarde qui, on l’espère, sera mise en valeur par les toros de Zalduendo.

Capture d’écran 2016-01-23 à 10.18.48La manifestation se termina par une vidéo des toreros due à Romain Bofi puis par la présentation de l’affiche qu’on doit à l’ancien torero José Manrubia.

Une saison arlésienne qui ne manque pas d’originalité. Les aficionados vont languir le début de temporada !

PRÉSENTATION OFFICIELLE

« Une temporada événement « 

2016 sera une temporada-événement, parce qu’une temporada d’événements. Au premier rang desquels une corrida goyesque excep- tionnelle avec le maestro Espla, de retour pour un jour, pour toréer dans un amphithéâtre qu’il aura lui-même décoré. A ses côtés dé leront Juan Bautista pour son unique corrida arlésienne de 2016 et le génial Morante de la Puebla, qui signera à Arles l’une de ses rares apparitions de l’année. Evénement encore le lendemain avec les 10 ans d’alternative de l’Arlésien Mehdi Savalli, entouré de deux grands bonhommes de la saison 2015, Morenito de Aranda et Jimenez Fortes, qui feront leur tout premier paseo à Arles.

Mais l’innovation et l’excellence n’attendront pas septembre. Dès Pâques, pour notre première féria à la tête des arènes, nous avons voulu créer l’événement, avec la confrontation des valeurs montantes et des stars consacrées du toreo. Triple triomphateur à Madrid, Lopez Simon va se mesurer à Manzanares et Castella alors que la pépite péruvienne Roca Rey dé era El Juli pour un mano a mano explosif. Evénement toujours avec les toros les plus attendus de la temporada, ceux de Pedraza de Yeltes, auxquels feront face Manuel Escribano, l’Arlésien Thomas Joubert et le triomphateur des Balstasar Iban, Juan Del Alamo.

Côté toreo à cheval, les meilleurs seront là, avec l’incontournable Andy Cartagena, l’étoile montante Lea Vicens et le grand Diego Ventura.
L’élite sera également réunie pour la course camarguaise, tauromachie de notre terroir qui, comme un symbole, ouvrira cette saison 2016.

Une temporada que nous avons voulue porteuse d’authenticité, d’excellence et d’avenir.

Ludi Arles Organisation

Féria de Pâques du 25 au 28 Mars 2016

Vendredi 25 Mars Course Camarguaise 16H

L’ élite de la Course Camarguaise. Les meilleurs razeteurs, les meilleurs taureaux : RATIS biou d’Or 2013, MIGNON biou d’Or 2015, GRECO taureau de la Finale 2015. La tauromachie de notre terroir qui, comme un symbole ouvrira cette saison 2016.

TAUREAUX : MARCIAS – BARYTON – BANARU – MIGNON – RATIS – GRECO – OPTIMUS
RAZETEURS : KATIF – CADENAS – ZEKRAOUI – ALLOUANI – AUZOLLE – FOUR – ALLIAGA – FAVIER

Samedi 26 Mars Corrida 16H

La nouvelle vague et les figuras. Lopez Simon le nouveau messie de la tauromachie? Ses trois grandes portes madrilènes consécutives le laissent à penser. Pour sa présentation à Arles dans cette corrida évé- nement, il se mesurera à deux des plus grandes figuras du moment, Sébastien Castella et José Maria Manzanares.

6 GARCIGRANDE pour S.CASTELLA – J.M MANZANARES- A.LOPEZ SIMON

Dimanche 27 Mars Novillada 11H

Novillada de Competencia. Deux élevages français Blohorn et Laget pour trois novilleros talentueux : le mexicain Leo Valadez et les deux triomphateurs de la Féria du Riz 2015, le venezuelien Manolo Vanegas et le français Andy Younes. Trois nationalités pour une novillada : la tauromachie est bien un art universel.

6 BLOHORN et LAGET pour M.VANEGAS – ANDY YOUNES – LEO VALADEZ

Corrida MANO A MANO 16H30

Le défi. L’enjeu est évident pour El Juli : confirmer qu’il est le Numéro un, et pour Roca Rey qui à 19 ans triomphe partout depuis son alternative, démontrer qu’il est la grande vedette de sa génération. Pour les deux toreros, ce mano a mano explosif sera celui de tous les défis.

6 DANIEL RUIZ pour EL JULI – A.ROCA REY

Lundi 28 Mars Corrida de Rejon 11H

Le grand spectacle du Toreo à cheval. Stars mondiales du rejoneo, Andy Cartagena et Diego Ventura ont inscrit dans les arènes d’Arles quelques unes des plus belles pages de leur époustou ante carrière. Ils seront accompagnés de la Nîmoise Lea Vicens dont les triomphes de Ronda, Zaragoza ou Alméria confirment qu’elle est l’étoile montante de la corrida à cheval.

6 BOHORQUEZ pour ANDY CARTAGENA – DIEGO VENTURA – LEA VICENS

Corrida 16H30

Pedraza de Yeltes, la ganaderia tant attendue. Depuis plusieurs saisons, les toros de Pedraza de Yeltes accumulent les succès et imposent leur bravoure. Juan Del Alamo, qui a ouvert la grande porte des arènes d’Arles en 2015 a déjà triomphé face à eux. Manuel Escribano et l’arlesien Thomas Joubert les affronteront pour la première fois. La ganaderia de Pedraza fera sa présentation à Arles et dans le Sud-est. Emotions garanties…

6 PEDRAZA DE YELTES pour M.ESCRIBANO – T. JOUBERT – JUAN DEL ALAMO

unnamed-7

unnamed

Feria Du Riz : 10 et 11 Septembre

Samedi 10 septembre – 17H « La Goyesque d’Arles »

Pour la corrida événement de la temporada française, le maestro Espla, de retour pour un jour, pour toréer dans un amphithéâtre qu’il aura lui-même décoré. A ses côtés Juan Bautista pour son unique Corrida Arlésienne de 2016 et le génial Morante de la Puebla qui signera à Arles un des ces rares paséo de l’année.

Dimanche 11 septembre – 17H Corrida Concours

Le retour de la Corrida concours. 6 ganaderias de 6 encastes différents pour l’arlésien Mehdi Savalli, qui fêtera ces dix ans d’alternative et deux grands toreros de la temporada 2015 : Morenito de Aranda et Jimenez Fortes qui feront leur premier paséo à Arles.

Vente des abonnements à partir du 17 Mai / Vente des billets à partir du 6 Juillet

unnamed-6

Vente par Internet www.arenes-arles.com / Par Téléphone : 0891 70 03 70

Bureau de Location Arènes d’Arles, du Lundi au Vendredi : 9h /12h – 14h/18h
Le Samedi 9h30 / 12h30
Arènes d’Arles BP 40042 – 13633 Arles Cedex

unnamed-9 Capture d’écran 2016-01-23 à 10.35.01