El Juli sera présent trois fois à Séville.

El JuliFinie la guerre entre l’empresa Pagès et le G5, au point qu’on en arriverait même à l’excès contraire.

Morante de La Puebla obtient ses cinq contrats à Séville, en choisissant scrupuleusement ses ganaderias, José Maria Manzanares en fait autant pour quatre paseillos, et tout comme Morante face à des élevages dits ‘de garantie ». El Juli devrait être présent deux fois pour la Feria d’Avril et une fois pour la San Miguel, et face aux mêmes fers que ses confrères.

Bref, à eux trois, ils totalisent 12 postes, à croire qu’ils rattrapent le retard des temporadas précédentes.

Restent Miguel Angel Perera et Alejandro Talavante dont on ne sait encore pas combien ils auront de contrats.

Souhaitons que les cartels s’ouvrent à de jeunes toreros en devenir comme Andrés Roca Rey et Alberto Lopez Simon, les deux semblant incontournables, mais aussi à d’autres comme Jimenez Fortes, Juan del Alamo ou José Garrido, liste non exaustive.