Lunel joue la carte française.

Lunel 2016La commission taurine de Lunel a décidé de jouer la carte française pour sa journée du 17 juillet.

Comme l’ont fait Alès ou Saint Martin de Crau, dans l’optique de proposer aux aficionados un spectacle de qualité, l’organisation a choisi de jouer la carte française en re-programmant des utreros de Bruno Blohorn.

En effet, les novillos de la devise avaient déjà foulé le sable pescalune avec succès en 2011, le cinquième exemplaire étant honoré de la vuelta posthume. Un certain Alberto Lopez Simon lui avait d’ailleurs ravi les deux oreilles.

Quant au spectacle du matin, le bétail de Roland et Rafi Durand, qui a donné satisfaction lors des temporadas précédentes, a été logiquement reconduit pour 2016.

Les cartels complets seront annoncés au printemps.