Le Club Taurin Paul Ricard de Toulouse réagit aux attaques des antis.

12038098_394533087423349_7386965740858613417_nC’est en ma qualité de Président que je m’adresse à vous aujourd’hui, à l’issue de cette belle journée (ndlr samedi 26 sept à Garidech – 20Km de Toulouse) qui fut pour nous tous, l’équipe du CTPR , les propriétaires, l’équipe taurine et moi-même, tellement pleine d’émotion.

Il restera à jamais gravé dans nos mémoires ces moments de joie, ces sourires sur le visage des enfants, découvrant les disciplines Landaise, ces regards chargés d’émotion des gens groupés autour de cette petite Placita que nous ont si gentiment prêté Guy et Annie.

Mais à mon grand regret, il va rester aussi un gout amer, des images choquantes et une odeur nauséabonde… Loin d’avoir gâché la fête, nos détracteurs ont réussi à provoquer la panique au sein de notre si jolie journée, ils ont réussi à faire pleurer nos enfants et nous sommes passés très prés du drame. L’inconscience des manifestants et des quelques excités étant là plus pour nous agresser que pour revendiquer quelque idée que ce soit, la capacité de 3 ou 4 fauteurs de trouble venant défier notre indifférence en approchant au maximum du campo, parsemer des vis les différentes entrées du site de manière à crever nos véhicules et le geste Terroriste de ce fou jetant un fumigène sur des balles de paille, à proximité des bouteilles de gaz du rôtisseur, dans le périmètre proche du chapiteau où jouaient les enfants… mettant le feu à la haie à quelques mètres des voitures stationnées sur un prés d’herbe sèche.

Je ne peux imaginer que ce geste soit juste inconscient, que cette personne se réclamant protecteur des animaux et amoureux de la nature n’ait pas pensé une seule seconde aux risques qu’il faisait courir aux plus de 300 personnes présente là et à la catastrophe qui aurait pu se produire si nous n’avions pas réagi rapidement. Cette action doit être punie, cette personne doit être recherchée et doit être présentée aux tribunaux pour que la justice soit appliquée.

Grace aux actions de certaines associations, nous sommes reconnus, nous aficionados, comme personnes morales et groupe ayant capacité à porter plainte. Le préjudice moral causé par les événements de cette journée est une bonne raison pour montrer notre motivation à combattre nos détracteurs sur le terrain juridique. Nous devons garder notre calme et notre sang froid chaque fois qu’ils nous agressent oralement ou physiquement, mais nous devons, par contre profiter de cela pour que force reste à la loi.

Sur les conseils du président de l’observatoire des cultures Taurines, André Viard, nous devons porter plainte pour deux raisons simples :

– Entrave à la liberté d’expression.
– Mise en danger de la vie d’autrui.

Si vous le souhaitez nous pouvons vous faire parvenir une lettre type vous permettant de déposer plainte de la façon la plus simple. Ne nous laissons pas écraser par ces inconscients, la masse sera notre force, ils étaient 35 d’après la police, 80 d’après les organisateurs… nous étions plus de 300 heureux d’être là… battons nous pour l’Aficion.

P. Londero –  Président du CTPR de Toulouse

(Photo : Bernard Planchon)