Madrid. 3 octobre. Alternative inattendue mais sans brio pour Gonzalo Caballero.

Capture d’écran 2015-10-04 à 16.11.07Le destin a frappé à la porte de Gonzalo Caballero le soir du 2 octobre dernier.

Suite à la blessure d’Alberto Lopez Simon, le garçon s’est vu proposer une substitution à Las Ventas, substitution prenant la forme d’une alternative rêvée dans la première arène du monde.

C’est donc des mains d’Uceda Leal que le jeune madrilène est passé à l’échelon supérieur, en présence d’Eugenio de Mora, le toro « Cerillero II » de Vellosino étant le premier bicho estoqué dans la nouvelle étape de la carrière du jeune torero.

Hélas ce premier toro n’eut guère de classe et s’employa peu, gardant la tête haute mais s’avérant tout de même mobile. Gonzalo Caballero mit à profit cette qualité pour bien courir la main sur la corne droite et dessiner d’estimables tandas gauchères.Estocade caida au second assaut pour le final et ovation avec salut. Le sixième, à l’identique du premier, afficha de la noblesse mais manqua de classe. Bien au capote, le garçon fit des efforts et composa une correcte faena qui manqua de transmission à cause d’une opposition bien terne. Nouveau salut.

Eugenio de Mora se montra au-dessus d’un troisième toro noble mais de peu de forces. La technique du torero lui permit de tirer de bons muletazos sans pour autant pouvoir faire décoller son trasteo. Silence. Le quinto, mobile mais de charge décomposée, obligea Eugenio à beaucoup s’exposer pour tirer le minimum de son adversaire. Palmas pour les efforts consentis.

Uceda Leal, face à un lot sans options, ne put s’exprimer. Premier toro faible et décasté, quatrième toro manso et arrêté. On gardera juste le souvenir de deux bonnes mises à mort. Silence aux deux.

(Photo : Fran Jimenez).