Moralzarzal. 25 septembre. Trois oreilles pour Luis David Adame.

Capture d’écran 2015-09-26 à 10.38.03Luis David Adame (frère de Joselito) a marqué un grand coup hier en coupant trois oreilles à des novillos de Hermanos Gonzalez de présentation correcte et de bon jeu, le troisième, « Chiton », se voyant honoré de la vuelta posthume.

C’est cet utrero que Luis David Adame toucha en premier, un bon novillo qui humiliait bien et chargeait avec profondeur. Le jeune mexicain dessina de belles véroniques puis composa une faena de bon niveau, rythmée, à base de bons muletazos templés au tracé long et à l’esthétique supérieure. Grande estocade finale après pétition d’indulto et deux oreilles pour Adame. Le sixième, mobile mais ayant tendance à s’arrêter à mi-passe, fut bien pris en mains par le garçon qui peu à peu sut allonger sa charge pour composer une faena liée et rythmée qui lui valut une nouvelle oreille après une demi-lame complétée par deux descabellos.

Miguel Maestro, chef de lidia du jour, toucha un premier novillo noble et maniable mais juste de forces. Faena correcte du garçon qui sut courir la main à droite, laissant quelques jolis détails, mais qui se montra maladroit avec le descabello (silence). Il composa face au maniable quatrième une faena d’inégale valeur à nouveau mal conclue avec les aciers (silence).

Angel Sanchez dut soumettre l’exigeant second pour parvenir à le toréer. Il en ressortit quelques bonnes tandas droitières dessinées main basse avec beaucoup de temple et qui allongèrent la charge de l’animal. Oreille après une bonne estocade. Le quinto fut un utrero d’une exigence encore supérieure qui obligea le novillero à se dépasser. Angel Sanchez sut faire l’effort lors d’une faena de bonne facture au cours de laquelle il subit une grosse voltereta où il fut commotionné et blessé à la bouche. Il reprit cependant le combat, terminant par manoletinas un trasteo qui aurait pu lui valoir un trophée sans un maniement défectueux du descabello (salut).

(Photo : Araceli Aliseda)