Albacete. 17 septembre. Six oreilles, un rabo et un indulto.

_ARJ0810Grande tarde hier à Albacete où El Juli a indulté « Cortesano », quatrième toro de la tarde porteur du fer de Daniel Ruiz.

Peu piqué (c’est – ou c’était – pourtant un critère pour valider un indulto), il donna un jeu extraordinaire dans la muleta du madrilène qui le toréa a gusto, dessinant un beau quite par lopecinas, puis composant une faena ambidextre de haut niveau qui lui valut les trophées maxima symboliques, « Cortesano » regagnant quant à lui les corrales de la plaza. Autre son de cloche avec le premier de la tarde, un toro fade à la charge décomposée qu’El Juli expédia très vite sous les sifflets.

Alberto Lopez Simon coupe une oreille à chacun de ses adversaires. Le premier lui fait faire une forte voltereta mais le garçon reprend courageusement le combat et signe quelques séries de belle facture avant d’en finir d’une demi-lame un peu longue d’effet. Le public tout acquis à sa cause demanda un double trophée mais le palco ne concéda qu’un pavillon (bronca), et le torero fut appelé à faire deux vueltas. Lopez Simon se montra volontaire face au quinto, baissant la main et foulant des terrains compromis. Oreille après une demi-lame.

José Garrido toucha en premier un toro collaborateur et se régala de le toréer lors d’une faena empreinte de personnalité et d’élégance. Oreille après un estoconazo. Le garçon remit le couvert avec le sixième face auquel il se montra à nouveau a gusto. Oreille après une bonne lame.

Sortie a hombros des trois toreros accompagnés du mayoral.

(Photo : Arjona)