Vic Fezensac. La Sonrisa participe à la Journée « Toros y Vinos ».

Vic. La SonrisaLe dimanche 20 septembre, à l’occasion de la fête municipale de la Saint Mathieu, à Vic-Fezensac, le Club Taurin Vicois organise une journée « Toros y Vinos ».
Autour de la Novillada de Hoyo de La Gitana, le programme est aux petits oignons. Cliquez ici pour les détails : programme.

Sauf que cette année, La Sonrisa vient l’assaisonner, en y ajoutant deux rendez-vous :

1) 10h00 : RDV dans les arènes : Cours de toreo, avec Thomas Dufau, et Michelito. Vaches à l’appui, test grandeur nature pour les courageux !

2) Entre 18h30 et 19h00, RDV à la peña : Tertulia, pour revenir sur la Novillada.
Invités au micro : Florent Morreau (Journaliste à Semana Grande), un représentant du Palco, et Thomas Dufau (s’il veut bien rester !).

Pour ceux qui veulent en savoir plus sur ces deux activités :

1) Le Cours de Toreo sera donc animé par des « vrais pros » et agrémenté de travaux pratiques. Quelques exemplaires cornus consciencieusement choisis par Victor (unique représentant crédible de la commission taurine de La Sonrisa) pour faire face à « qui le voudra » ! Mais sans trop d’inquiétude, connaissant les membres de la peña, on sait que les volontaires ne manqueront pas… On gardera un œil sur Mathieu, 3ème ligne émérite et torero de devoir, qui devrait arrivé « remonté » à Joseph Fourniol, après deux sorties hautes en couleur à la monumental de Darré, et à la Plaza Malabat (porta gayola, pendulo, dosantina… photo ci-après, crédit Pérès M.). Voilà qui promet…

unnamed2) La Tertulia du soir sera intéressante, car la Novillada d’Hoyo de la Gitana – sur le papier – vaut son pesant de cacahuètes ! Hoyo de qué ?! Hoyo De la Gitana ! D’origine Santa Coloma, teinté Buendía-Gracilliano, le toro d’Hoyo de la Gitana prétend porter haut et fort les couleur de son sang : bravoure, encaste… et âpreté au combat. En tout cas, c’est ce qu’ils souhaitent chez les Pérez-Tabernero – fabricants de Toros – qui s’attachent à respecter ses origines au fil des fers et des générations… En effet, issue d’une longue lignée familiale, la ganaderia Hoyo de La Gitana s’est immédiatement tournée vers son passé pour s’assurer de futures heures de gloire. Heures qui passèrent par les arènes vicoises, début des années 2000, et qui donnèrent à cette appellation, une reconnaissance méritée… puis, petit à petit, l’irrégularité pris le pas sur la rugosité, et fit disparaître ces Toros des radars.
5 ans après leur dernières apparitions en France… ils reviennent ! Le CTV, à qui on ne la fait pas, semble avoir flairé une curiosité…. A suivre !

VENEZ ! Et suerte, comme ils disent!

LA SONRISA