Bilbao. 30 août. Diego Urdiales a conquis Vista Alegre.

Capture d’écran 2015-08-30 à 14.11.15Au menu des toros d’Alcurrucen, bien présentés dans le type Nuñez de la maison, avec un très bon toro, le quatrième, bon le premier, encasté et exigeant le second, fades les troisième et sixième, mobile le quinto.

Après quelques temporadas à Vista Alegre où il se montra à son avantage, Diego Urdiales a conquis Bilbao en dessinant face au quatrième bicho de la tarde une oeuvre suprême d’une grande profondeur où son toreo au ralenti envoûta le public. Positionnement adéquat, pureté des gestes, muletazos qui arrêtèrent le temps, toute l’harmonie du clacissisme d’un torero qui a des choses à dire. Et au final, après de superbes trincherazos, une grande estocade qui paraphe l’histoire. Deux oreilles pour Urdiales et une grande ovation à l’arrastre pour le toro d’Alcurrucen. Le premier bicho fut un exemplaire noble mais un peu tardo et qu’il fallait donc aller chercher, ce que fit Urdiales qui dessina avec beaucoup de sérénité une faena riche de détails de classe. Oreille après une bonne estocade.

Sébastien Castella dut composer avec un premier toro exigeant. Le biterrois sut se montrer ferme lors d’une méritoire faena à l’issue de laquelle il fut appelé à saluer. Le mobile cinquième poussa Castella à l’effort pour dompter ses embestidas brusques. SAlut après une bonne lame.

Miguel Angel Perera tenta de tirer le meilleur d’un troisième manquant de fond, mais hélas l’ensemble resta dans les tons neutres (palmas). Le sixième fade et sans classe ne lui permit pas l’ascension vers les sommets. L’extremeño fit l’eefort mais ses appels restèrent lettre morte. Ovation après une estocade trasera.

(Photo : Arjona)