Bilbao : 27 août. Triomphe incomplet d’El Juli.

Capture d’écran 2015-08-28 à 08.24.34El Juli a réalisé hier une grande faena face au cinquième toro de la tarde dont il a extrait le maximum, mêlant autorité et technique, esthétique et plaisir de toréer, alternant les deux cornes jusqu’à l’estocade finale qui fit tomber une oreille, le président refusant de valider la grosse pétition pour l’obtention d’un second trophée (peut être à cause de l’épée trop en arrière ?). Deux vueltas pour le madrilène qui avait auparavant coupé une oreille du maniable second après une faena facile conclue d’une estocade défectueuse.

Enrique Ponce dessina une magistrale faena maison face au toro d’ouverture qu’il sut garder dans sa muleta alors que celui-ci lorgnait vers les planches. Estocade un peu longue d’effet, le puntillero qui relève l’animal, et la récompense se réduit à un unique pavillon. Le quatrième, sans grande classe, ne lui permit pas d’accéder au succès (salut).

Miguel Angel Perera, face à un troisième bas de race auquel il corrige les défauts, se montre professionnel faute de pouvoir briller. Le sixième, vite éteint, se rend aux arguments de l’extremeño qui arrive à composer une faena de bonne facture qui aurait pu être primée d’un trophée si l’acier n’avait pas fait défaut. Salut aux deux.

Les toros du jour, de présentation légère, portaient les fers de Garcigrande et Domingo Hernandez (1°). Les premier, cinquième et sixième furent de bons toros (pour les toreros), les trois autres se révélèrent fades (pour tous).

(Photo : Arjona)