Les spectacles du 26 août.

Capture d’écran 2015-08-27 à 09.27.43Bilbao : Manzanares sauve la tarde.

Une nouvelle fois, les toros de Juan Pedro Domecq se sont distingués par leur faiblesse et ôté tout intérêt à une tarde où leur noblesse ne put compenser leur manque de forces et de race.

Enrique Ponce arrache au métier deux tandas droitières au premier qu’il tue mal (salut) puis ne peut rien faire de l’invalide quatrième maintenu malgré en piste malgré les protestations du public (silence).

Morante de La Puebla, desconfiado au second, abrège très vite le débat. Maladroit avec la rapière, il se retire sous les sifflets. Mêmes remarques face au quinto et nouveaux sifflets.

José Maria Manzanares ne peut rien faire du troisième, malgré sa volonté (silence). Heureusement le sixième, seul toro potable de la course, lui permet de dessiner la seule vraie faena de la tarde, un travail droitier de qualité dont l’intensité sera in extremis primée de la seule oreille de la tarde.

(Photo : Arjona)

Capture d’écran 2015-08-27 à 09.44.57Almeria : Torres Jerez vainqueur du mano a mano.

Face à des toros de Benjumea, de bon jeu les quatre premiers, mauvais les deux derniers, c’est Torres Jerez qui sort vainqueur du mano a mano de la tierra qui l’opposait à Ruiz Manuel.

Le second, noble mais justes de forces, lui laisse une oreille dans les mains après une première faena templée et variée d’où ressortirent quelques méritoires tandas gauchères. Le noble quatrième laisse ses deux pavillons (généreux) dans l’affaire après une bonne faena ambidextre, initiée et terminée de rodillas, et clôturée d’une bonne lame après metisaca. Le sixième, de peu de classe et d’humiliation, le vit volontaire mais guère brillant (palmas).

Ruiz Manuel, varié au capote, dessine une première faena d’inégale intensité, conclue d’une lame basse (salut). Le troisième, bien présenté, se déplaçait avec classe, et le garçon exprima ses bonnes dispositions, à droite notamment, mais hélas trois entrées a matar le privèrent de trophée. Le quinto n’offrit pas de séance de rattrapage. Nouveau final en trois assauts (silence).

(Photo : Pedro Lamazares).

Capture d’écran 2015-08-27 à 09.50.12Cuenca : final triomphal pour la dernière.

Les trois cavaliers ont coupé dix oreilles et un rabo à de bons toros de Benitez Cubero pour cette dernière corrida de la Feria de San Julian de Cuenca.

  • Sergio Galán : oreille et deux oreilles.
  • Diego Ventura : deux oreilles et deux oreilles et rabo.
  • Leonardo Hernández : deux oreilles et oreille.

(Photo : Julio Palencia)

Capture d’écran 2015-08-27 à 09.57.18San Sebastian de los Reyes : une oreille pour chacun.

Alvaro Lorenzo, Varea (photo) et Alvaro Garcia ont coupé chacun une oreille à des novillos d’El Cotillo et Collado Ruiz (3°), bien présentés mais fades et manquent de race dans l’ensemble.

  • Álvaro Lorenzo : palmas et oreille.
  • Varea : palmas et oreille.
  • Álvaro García : palmas et oreille.

(Photo : Julian Lopez)

Les autres spectacles du 26 août (source : aplausos.es)

  • Orgaz (Toledo). Reinauguración de la plaza. Toros para rejones de Alcurrucén y de Murube para lidia a pie, buenos en líneas generales. Destacó el segundo de El Fandi, premiado con la vuelta al ruedo en el arrastre. El rejoneador Rubén Marín, dos orejas y palmas; Manuel Díaz « El Cordobés », oreja y dos orejas; y El Fandi, dos orejas y dos orejas y rabo. Entrada: Lleno de « No hay billetes ».
  • Casavieja (Ávila). Novillos de Hermanos Sánchez de León. Manolo Vanegas, silencio y vuelta al ruedo; Gerardo Rivera, silencio y oreja; y Juan Carlos Carballo, dos orejas y dos orejas y rabo. Entrada: Tres cuartos.