Les spectacles du 25 août.

Capture d’écran 2015-08-26 à 11.08.36Bilbao : Oreille pour El Cid et José Garrido.

Un lot de Jandilla bien présenté et sérieux avec quatre bons toros (1°, 3°, 4° et 5°), les 2° et 6° s’avérant fades, et un excellent quatrième, « Ferretero » n° 33, negro, 511 kg, né en décembre 2010, qui fut primé de la vuelta al ruedo posthume.

Juan José Padilla s’est montré a gusto lors d’un premier trasteo de qualité (salut après une estocade correcte et deux descabellos) et aurait pu couper une oreille du bon quatrième sans un final maladroit avec l’acier (metisaca et lame desprendida) qui refroidit le public.

El Cid ne put faire grand chose face à un second court de charge (silence après une bonne lame) puis sut trouver l’accord avec le bon cinquième lors d’une faena de bonne facture qui fut primée d’un trophée après un bon coup de rapière.

José Garrido fut important face à un troisième exigeant qui demandait les papiers. L’extremeño domina son sujet et son travail lui valut une oreille de poids après une bonne estocade.  Bien peu à tirer d’un sixième qui protesta dans les étoffes et refusa de s’employer. Faena volontaire et exposée du garçon qui reçut une ovation du public.

(Photos : Arjona)

Capture d’écran 2015-08-26 à 11.24.11Cuenca : Lopez Simon sur sa lancée.

Cinq toros d’Apolinar Soriano et un sobrero de José Vasquez (3° bis), des bichos sérieux et très toréables dans l’ensemble, à l’exception du fade cinquième qui afficha peu de race.

El Fandi joua sa partition habituelle face au premier toro, notamment au second tiers, mais perdit les trophées lors de la suerte suprême (ovation). Le quatrième fut un bon toro tant qu’il dura et le granadino lui servit une bonne faena bien rématée cette fois avec l’épée (oreille avec pétition de la seconde).

Sébastien Castella profita des bonnes dispositions du second et son trasteo agréable aurait pu être primé d’un pavillon sans le pinchazo précédant l’estocade (ovation). Le quinto ne lui permit pas de refaire son retard et le biterrois reçut une ovation pour sa volonté.

Alberto Lopez Simon continue sa moisson de triomphes. Cette fois c’est au sobrero de José Vasquez qu’il coupa les deux oreilles après un travail bien construit, lié, terminé dans les terrains de proximité. Une oreille supplémentaire aurait pu s’ajouter au tableau si l’épée n’avait pas fait défaut au garçon au terme d’une seconde faena adaptée aux forces de l’animal (salut).

(Photo : Julian Lopez)

Añover de Tajo (Toledo) : blessure de Fernando Robleño et succès d’Escribano.

Toros de Diego Puerta, de mauvais jeux.

  • Eugenio de Mora : oreille et silence.
  • Fernando Robleño : ovation et blessure.
  • Manuel Escribano : oreille et oreille.

Robleño fut blessé au bras droit par le cinquième toro. deux trajectoires de 10 et 15 cm avec gros dégâts musculaires sans atteintes vasculaires importantes. Pronostic grave. Robleño a été transporté à l’Hôpital San Francisco de Asís de Madrid.

Les autres spectacles du 25 août (source aplausos.es)

  • Checa (Guadalajara). Toros de Fernando Peña (1º), Araúz de Robles (2º), Román Sorando (3º), El Tajo (4º), Las Ramblas (5º) y Sonia González (6º). Javier Conde, bronca tras tres avisos y silencio tras dos avisos; Uceda Leal, dos orejas y ovación; y Juan Ortega, oreja y oreja.
  • Casavieja (Ávila). Novillos de Fuentespino, desiguales de presentación y nobles. El quinto -« Lucero », nº 59- fue premiado con la vuelta al ruedo en el arrastre. Alejandro Marcos, vuelta al ruedo y silencio tras aviso; Alejandro Conquero, silencio y vuelta al ruedo tras petición; y Joaquín Galdós, vuelta al ruedo tras petición y oreja. Alejandro Marcos fue atendido en la enfermería a la muerte del primer novillo. Saludó Raúl Adrada tras parear al tercero. Entrada: Dos tercios.
  • Mijares (Ávila). Novillos de Fernando Peña, de excelente presentación, el segundo premiado con vuelta al ruedo. Ginés Marín, dos orejas y oreja; Jesús Martínez, dos orejas y rabo y silencio tras aviso; y Álvaro García, ovación y dos orejas. Entrada: Lleno en los tendidos. La terna, el mayoral y el empresario salieron a hombros.
  • Alapardo (Madrid). Dos novillos de Mariano Arroyo y tres de López Gibaja. El rejoneador Iván Magro, saludos; y los novilleros sin picadores Toñete, silencio y dos orejas; y José Ángel Oliva, silencio y oreja.
  • La Granja de San Ildefonso (Segovia). Reses de Peralta. Roberto Armendáriz, dos orejas y dos orejas; Lea Vicens, dos orejas y ovación; y Ginés Cartagena, dos orejas y ovación. Entrada: Lleno.
  • San Bartolomé de Pinares (Ávila). Toros de Antonio San Román para Joao Moura, oreja y dos orejas; y Héctor Barcenilla, oreja y oreja.
  • Albondón (Granada). Festival. Reses de La Plata y Gabriel Rojas (4º), correctos de presentación y de variado juego. Víctor Janeiro, dos orejas; El Güejareño, dos orejas; Juan Vicente, oreja; El Irlandés, oreja.
  • Retuerta del Bullaque (Ciudad Real). Festival. Novillos de Laurentino Carrascosa. Canales Rivera, dos orejas y dos orejas y rabo; Fernando Tendero, dos orejas y dos orejas; y el novillero sin picadores Marcos Pérez, dos orejas y rabo y dos orejas y rabo.
  • Piedrahíta (Ávila). Festival. Novillos de El Montecillo. La rejoneadora Ana Rita, oreja y dos orejas; Julio Benítez « El Cordobés », dos orejas y ovación; y el novillero Daniel Soto « El Algabeño », dos orejas y rabo y oreja.