Béziers. 16 août. Oreille pour Castaño et Savalli.

2015corridadimanchebeziers 1358Des toros de Miura aux comportements anciens de la maison, mansos, allant rencontrer le cheval sans jamais s’y employer, à l’exception du quatrième qui poussa un peu la pièce montée.

La devise andalouse qui proposait ces dernières années des bichos sans trop d’aspérités avait envoyé ce jour un lot au caractère de ceux d’il y a quelques lustres mais sans l’émotion des mansos encastés des années 80.

Fernando Robleño s’est montré professionnel sans pouvoir vraiment s’exprimer. Le premier sans guère de charge avait tendance à jouer du couvre-chef. Le madrilène l’expédia d’une bonne lame après avoir tiré de l’animal le peu que celui-ci avait à offrir. Ovation. La quatrième proposa encore moins. Dignement le garçon essaya puis dut se résoudre à mettre fin au débat. Silence.

Javier Castaño n’eut guère plus de chance avec le second qui se comporta à l’identique du premier. Rien à en dire de plus. Silence. Le quinto fut le plus maniable du lot. Le salmantin en profita, baissant la main, à droite notamment, et son trasteo de qualité fut primé d’un pavillon.

Face au troisième, correctement reçu au capote, Mehdi Savalli fit monter la pression au second tiers puis s’adapta à son adversaire en composant une faena de bonne facture qui lui valut une oreille après une bonne lame complétée d’un descabello. Le sixième n’avait pas grand chose à proposer. Mehdi se contenta du peu mais jamais il ne put hisser son trasteo au-dessus d’une honnête moyenne. Silence.

Photos : Jean-Pierre Souchon.

Matin. Posada de Maravillas vainqueur aux points.

Toros de Virgen Maria (1° et 3°) et Santa Ana (2°, 4° , 5° et 6°)

Posada de Maravillas : oreille et oreille.
Lilian Ferrani : oreille et silence.
Andres Roca Rey : vuelta et oreille.

Photos : Jean-Pierre Souchon.