Béziers. 13 août. Aussi triste que la météo !

Béziers 2015La corrida, c’est un peu comme en amour, il faut être deux!

Hier soir, les Toros de Lorenzo et de Jandilla étaient tout aussi déplorables que l’était le ciel de Béziers.

La célèbre devise qui veut que « sans toro brave, il n’y ait pas de corrida » s’est une fois de plus vérifiée. De présentation très moyenne, faibles, totalement insipides et manquant de race, les toros ont gâché cette corrida d’ouverture.

Pablo Hermoso de Mendoza coupe à cheval une oreille à son second toro malgré une mise à mort laborieuse.

Une oreille également pour Miguel Angel Perera après une deuxième faena plus marquante et quelques courtes séries à droite intéressantes mais devant un toro qu’il s’est employé à faire tenir debout.

Sébastien Castella, qui hérite des deux plus mauvais toros de l’après-midi, tentera en vain de faire valoir son statut de torero de l’année . Seul le « Se canto » entonné dans les gradins après le cinquième toro donnera un brin d’Alegría dans une après-midi à vite oublier !

Reseña : Michel Bouisseren (http://brevestaurines.com)

Photos : Jean-Pierre Souchon