Les spectacles du 19 juillet.

Capture d’écran 2015-07-21 à 09.26.23Roquetas de Mar. La terna a hombros.

Toros de Zalduendo, de présence discrète, nobles et maniables.

Morante de La Puebla se trouva sans matière première avec un premier toro sans forces. Il essaya en vain d’en tirer quelque chose avant d’abréger (silence). Le quatrième lui permit heureusement de se rattraper. Des véroniques d’ouverture en passant par le quite par delantales pour en arriver à une faena dans le style de la maison où le torero de La Puebla combina technique et esthétique, terminant par une grande estocade faisant apparaître deux mouchoirs au palco.

El Juli réalisa un labeur méritoire face au second qu’il sut ne pas trop obliger pour qu’il termine a mas. Faena solide dont les meilleures séquences furent droitières, le madrilène baissant la main pour des redondos du plus bel effet. Oreille après une estocade en deux temps. Faena tout aussi puissante face au quinto avec des séries ambidextres puissantes et une nouvelle estocade (traserita) au deuxième assaut. Oreille.

Sébastien Castella signa une intéressante faena face au troisième. Varié au capote, il s’employa surtout sur la main droite, le passage à gauche ne s’étant pas avéré concluant. L’estocade en quatre assauts fit envoler tout espoir de trophée. Ovation. Le biterrois mit les bouchées doubles face au sixième qu’il embarqua avec autorité dans des séries ambidextres, finissant dans les terrains de proximité. Labeur de grande transmission primé de deux oreilles après pinchazo hondo et descabello.

(Photo : Gonzalez Arjona)

Capture d’écran 2015-07-21 à 09.45.35Saint Vincent de Tyrosse. Retour gagnant pour Joselito Adame.

Face à des toros de Baltasar Iban, bien présentés mais manquant de race (tous les toros lorgnèrent vers les tablas), c’est Joselito Adame qui signe un retour gagnant avec une sortie a hombros après avoir coupé une oreille à chacun de ses opposants. Face au second, qui jeta le cheval au sol, c’est sur la main droite que le mexicain signa les meilleures séries avant que le bicho ne s’éteigne. Le quinto fut le meilleur toro de la tarde et le torero aztèque en profita pour composer une faena ajustée bien que manquant de douceur du fait des charges brusques de l’animal.

Curro Diaz coupa une oreille du premier en profitant de sa bonne corne gauche, liant d’exquises séries de naturelles. Le quatrième, plus violent que brave, s’avéra court de charge au dernier tiers. Le torero de Linares choisit d’abréger. Silence.

Juan del Alamo combattit en premier un toro cinqueño qui fit impression au premier tiers, plus violent que brave, avant de partir en querencia au dernier tiers. Pas grand-chose à en tirer. Le garçon abrégea. Silence. Le sixième, brusque et sans charge, ne lui permit pas de se rattraper. Palmas de sympathie.

(Photo : André Viard)

Capture d’écran 2015-07-21 à 09.52.48Madrid. Unique vuelta pour Gerardo Rivera.

Novillos de Los Chospes, bien présentés et donnant du jeu, nobles et maniables, le quatrième au-dessus du lot.

  • Gerardo Rivera : silence et vuelta.
  • Alejandro Conquero : silence aux deux.
  • Santiago Sánchez Mejía : silence aux deux.

Les trois novilleros se présentaient à Las Ventas. (Photo : Javier Arroyo)

Capture d’écran 2015-07-21 à 09.57.52Santander. Diego Ventura et Leonardo Hernandez par la Puerta Grande.

Toros de Herederos de Angel Sánchez y Sánchez, de présentation correcte et de jeux variés, meilleurs les 5° et 6°.

  • Fermín Bohorquez : palmas et sifflets.
  • Diego Ventura : oreille et deux oreilles.
  • Leonardo Hernández: palmas et deux oreilles.

(Photo : Arjona)