Les spectacles du 4 juin.

Intense activité taurine ce 4 juin d’où un résumé des principaux spectacles du jour.

Capture d’écran 2015-06-05 à 06.54.56

Madrid. Oreille pour Escribano.

Manuel Escribano (photo : Javier Arroyo) a été le seul en mesure de couper une oreille à des toros d’Adolfo Martin manquant de race dans l’ensemble. Face à un sixième exigeant qu’il a accueilli comme son premier a porta gayola, le torero s’est montré engagé au second tiers et solide au dernier, signant notamment deux grandes séries de naturelles. Le fade troisième, qui faillit le blesser d’un coup de corne au cou, le vit professionnel, faute de mieux (silence).

Diego Urdiales a montré de belles qualités mais, faute de matière première, n’a pu hisser son travail au niveau qu’il aurait souhaité (salut aux deux).

Sébastien Castella tomba sur un premier toro très compliqué qu’il parvint à faire passer mais sans pouvoir développer son toreo. Pas mieux avec le quinto qui s’arrêta très vite (silence aux deux).

Capture d’écran 2015-06-05 à 07.12.43Granada. El Fandi et Cayetano a hombros pour l’ouverture de la Feria.

El Fandi (oreille et deux oreilles) et Cayetano (oreille et oreille) ont ouvert la première Puerta Grande de la Feria del Corpus de Granada. (Photo : Gonzalez Arjona)

El Fandi, dans son style spectaculaire et jouant à domicile, a séduit par deux fois le public granadino qui lui fit attribuer une puis deux oreilles à l’issue de ses prestations.

Cayetano signa deux faenas convainquantes primées chacune d’un pavillon.

Enrique Ponce salua à l’issue d’une première prestation de qualité et se vit refuser les deux oreilles du quatrième contre l’avis du public qui adressa une énorme bronca au palco (oreille).

Les toros de Garcia Jimenez, Olga Jimenez (5°) et Peña de Francia (4°) ont fait le boulot pour lequel ils avaient été choisis.

Capture d’écran 2015-06-05 à 07.22.04Toledo. Quatre oreilles pour El Juli.

El Juli (photo : Alberto de Isidro) coupe deux fois deux oreilles aux toros de Domingo Hernandez et Garcigrande (2°) du jour, avec deux faenas différentes, pueblerina la première, plus professionnelle la seconde.

Morante de La Puebla coupa une oreille du quatrième, dessinant notamment une superbe réception par véroniques. Le trop lourd premier manqua de forces et le torero ne put en tirer grand chose (silence).

Alejandro Talavante se montra bien au-dessus des conditions du troisième (salut) puis fit le maximum avant que le sixième ne s’éteigne (oreille).

Capture d’écran 2015-06-05 à 07.25.24Séville. Deux oreilles pour Andrés Roca Rey.

Une novillada émotionnante avec des novillos de Villamarta bien présentés mais manquant de forces, très compliqué le sixième.

Filiberto, qui se présentait à La Maestranza, signa une première faena de bon goût dont les meilleures séquences furent gauchèrent (salut) puis éleva le niveau de sa prestation face au quatrième où son toreo pur et profond lui permit de couper une oreille.

Le novillero péruvien Andrés Roca Rey, qui se présentait lui aussi à la Maestranza, signa une première faena toute de maîtrise, de temple et de quiétude, affirmant son statut de promesse du toreo. Oreille après une bonne lame. Il mit toute son énergie à tirer le maximum du quinto, un novillo qui dura peu et dont il tira tout ce qu’il recelait jusqu’à la dernière goutte, tuant d’un estoconazo en se jetant sur la tête au prix d’un pitonazo dans l’aine et au scrotum.Oreille.

Pablo Aguado eut pour premier opposant un utrero noble mais sans grande force qui protesta dès le début et garda la tête haute. Trasteo volontaire du jeune torero qui s’en tira avec les honneurs (salut). Le sixième fut le plus mauvais novillo de la course (un garbanzo negro, comme disent nos amis espagnols). Mal intentionné, chargeant à mi-hauteur, il bouscula le garçon qui échappa de peu à la cornada lors d’une faena courageuse conclue d’une grande épée. Oreille au mérite.

Capture d’écran 2015-06-05 à 07.27.58Valdepeñas (Ciudad Real). Emilio Huertas et Luis David Adame a hombros.

Deux toros de José Vázquez et quatre novillos de Los Rodeos.

  • Emilio Huertas : deux oreilles et deux oreilles.
  • Miguel Ángel Silva : ovation et oreille.
  • Luis David Adame: oreille et deux oreilles.

(Photo : GVM)