Les autres spectacles du 30 mai : Caceres, Aranjuez, Madrid.

Capture d’écran 2015-05-31 à 16.05.01Caceres. José Garrido a hombros.

José Garrido a ouvert la Puerta Grande de la plaza de toros de Caceres en coupant une oreille à chacun de ses adversaires de Capea. Sa première faena de deux oreilles fut gâchée par un pinchazo réduisant la récompense de moitié. Le garçon mit tout en oeuvre pour triompher face au sixième, un toro fade et compliqué qui le vit vaillant et solide, finissant sur une bonne lame et un descabello qui lui permirent de couper l’oreille tant convoitée, synonyme de sortie a hombros.

Diego Ventura, face à deux toros de Carmen Lorenzo, siogna deux faenas de poids hélas gâchées par un mauvais maniement du rejon de muerte pour la première (salut) et un peu dévaluée par une demi-lame pour la seconde (oreille).

Miguel Angel Perera signa une bonne première faena en terrain réduit (oreille), puis gâcha ses chances de sortir a hombros après un très bon trasteo face au quinto qu’il tua mal (salut).

Capture d’écran 2015-05-31 à 16.21.21Aranjuez. Trois oreilles pour Alvaro Lorenzo.

Alvaro Lorenzo a ouvert la Puerta Grande de la plaza de toros d’Aranjuez après avoir coupé trois oreilles à ses deux novillos d’Alcurrucen. Il coupa un trophée après une bonne faena droitière à son premier adversaire qu’il toréa a gusto sur la corne droite, main basse, le passage à gauche s’avérant moins convainquant, le bicho y gardant la tête haute et chargeant plus court. Le sixième, de meilleures dispositions, fut à nouveau bien embarqué à droite, le passage à gauche faisant baisser le trasteo d’un ton. Deux oreilles après une demi-lame suffisante.

Pablo Hermoso de Mendoza, face à deux toros de Fermin Bohorquez, se montra comme à son habitude très professionnel, coupant une oreille du premier et perdant un trophée à la mort du quatrième (salut).

Enrique Ponce dessina une faena de bon goût face au second qu’il toréa a gusto, templant les charges et courant la main avec douceur (oreille). Le manso cinquième fuyait le combat. Le valencian sut lui arracher de bons muletazos et parvint avec la technique qui est la sienne à le faire progressivement humilier. L’oreille s’envola par une mise à mort en trois temps (salut).

(Photo : Ara Aliseda)

Capture d’écran 2015-05-31 à 16.27.25Madrid. Oreille pour Joao Moura.

Face à des toros de Benitez Cubero et Pallares, seul Joao Moura parvient à couper une oreille du quatrième (salut au 1°). Andres Romero (silence aux deux) et Luis Valdenebro (salut aux deux) repartent les mains vides suite à de mauvaises mises à mort.

(Photo : Fran Jimenez)