Nîmes. Prix Hemingway 2015.

Capture d’écran 2015-05-27 à 14.22.32Dimanche 25 Mai : jardins de l’Impérator Concorde. Les Avocats du Diable, représentés Marion Mazauric, Peggy et Jacques Olivier Liby, ont annoncé avec la présidente du jury Laure Adler le nom du vainqueur du Prix Hemingway 2015 : il s’agit de Philippe Aubert De Molay.

Daniel Jean Valade et Fréderic Pastor représentaient la ville de Nîmes, Mme Giacometti, la région Languedoc Roussillon.

Daniel Saint-Lary, Eddie Pons et de nombreux aficionados lecteurs étaient également présents. L’UCTPR, partenaire du prix Hemingway, était représentée par Bernard Planchon.

Reportage : Bernard Planchon. Photo : Paul Hermé.

Le lauréat.

Dans la vie, Philippe Aubert de Molay est scénariste de bandes dessinées et de jeux vidéo et à ses heures perdues et un peu plus, écrivain (une vingtaine de textes publiés). Il est même devenu un fidèle du prix Hemingway. Cet amateur de littérature américaine a déjà tenté sa chance à six reprises – « je n’y croyais plus », a-t-il déclaré. Et c’est avec le récit de cette torera au tempérament bien trempé, républicaine affirmée qui dut s’exiler en Amérique du Sud sans rien lâcher de ses convictions politiques, que l’auteur aura convaincu le jury pour succéder à Étienne Cuenant et sa nouvelle El Silencio.

La nouvelle.

Juanita Cruz, première femme torera à être apparue dans les cartels masculins, est le personnage-clé d’une nouvelle intitulée « Leçon de ténèbres » qui, lundi, a remporté le prix Hemingway 2015. Le suspense a été levé, comme chaque année, le lundi de Pentecôte, une heure à peine après la fin de la corrida matinale, dans les jardins de l’Imperator, où là aussi, il était question de femmes. Car, cette année, elles n’ont jamais été aussi nombreuses à se lancer dans l’aventure de la nouvelle taurine, qui a attiré 184 participants.

Agathe Baudoin (Midi Libre)