El Puerto de Santa Maria. 10 mai. Oreille pour Perez Mota et David Galvan.

CaptureLa corrida-concours opposait (par ordre de sortie) des toros de Fermín Bohórquez, Torrestrella, El Torero, Luis Algarra, Torrealta et Fuente Ymbro à une terna formée par Manuel Escribano, Perez Mota et David Galvan.

  • Fermin Bohorquez : juste de race et de forces, le toro s’engouffra dans le capote d’Escribano avec alegria, prit deux piques mais refusa la troisième, suivit bien aux banderilles puis perdit sa codicia au dernier tiers lors d’une faena contrariée par le vent et qui compta trois bonnes séries gauchères. Salut après une lame caida.
  • Torrestrella : bien dans la capote de Perez Mota, le bicho prit ensuite deux piques, la seconde en partant de loin et en chargeant avec alegria après de nombreuses sollicitations. Au dernier tiers, le toro se décomposa et finit cul aux planches. Côté toro, peu de choses donc à retenir lors d’un final où par contre le torero donna tout ce qu’il pouvait, concluant d’une grande estocade. Oreille comme récompense des efforts consentis.
  • El Torero : bien au capote, très brave au cheval en trois rencontres prises avec alegria mais tête haute, il baissa de ton dans la muleta de David Galvan qui profita des bonnes premières charges pour baisser la main. Ovation après une lame en deux temps. Arrastre Applaudi.
  • Luis Algarra : accueilli par larga cambiada, le bicho entra trois fois dans le peto avec alegria avant d’afficher de mauvaises manières dans la muleta, gardant la tête haute et se défendant, puis finissant en tablas. Deux pinchazos, une estocade et une poignée de descabellos fibirent par refroidir l’ambiance. Vuelta.
  • Torrealta : brave, noble et fixe en deux puyazos, il fut applaudi à l’arrastre. Perez Mota en tira notamment trois extraordinaires tandas gauchères lors d’une trop longue faena mal conclue avec les aciers. Salut.
  • Fuente Ymbro : un toro qui prit deux légères rations de fer et qui, bien que mettant bien la tête par moments, termina sans grand parcours au dernier tiers. Voltereta sans conséquences pour Galvan lors de la seconde série de muletazos où le bicho se serra sur lui. Volontaire, le garçon remonta au feu et sa décision fit jouer la musique. Oreille après une lame entière.

Palmarès de la concours.

  • Meilleur toro : ganaderia El Torero.
  • Meilleur matador :  David Galvan.
  • Meilleur picador : Jorge Torres, de la cuadrilla de Galvan.

(Photo : Eva Morales)