Cordoba. 9 mai. Talavante a hombros par la Puerta de los Califas.

Capture d’écran 2015-05-10 à 18.23.17Corrida bénéfique hier à Cordoba pour le cinquantième anniversaire du Coso de los Califas.

Tout commença par le paseillo des toreros de la tierra Montilla, Zurito et El Cordobés en amont de celui des six toreros du jour, des vétérans ovationnés comme il se doit par un public remplissant aux trois-quarts les tendidos.

Capture d’écran 2015-05-10 à 18.22.40

C’est Alejandro Talavante qui s’est adjugé le plus grand succès en coupant les deux oreilles du cinquième toro porteur du fer de Nuñez del Cuvillo au terme d’une faena qui le vit toréer avec beaucoup de temple sur les deux mains.

Le premier toro du jour, de Fuente Ymbro, se cassa la patte et fut remplacé par un Garcigrande noble mais de peu de forces.  Finito de Cordoba laissa comme souvent (ou comme d’habitude) des détails. Silence après une mise à mort un peu longue.

Morante de La Puebla coupa ensuite une oreille du second de la tarde, un Juan Pedro terciado, faible et décasté, qui s’éteint assez vite. A retenir un beau quite par véroniques et une faena volontaire à base de muletazos au tracé impeccable mais sans liaison.

Le troisième, de Garcigrande, fut noble mais faible et décasté. El Juli exerça son emprise sur l’animal et finit par en tirer une faena pas gagnée d’avance. Demi-lame trasera après un final par circulaires et manoletinas ajustées. Oreille.

Le quatrième, d’El Pilar, fut un bicho à la charge incertaine que José Maria Manzanares sut capter dans son capote, puis retenir dans sa muleta pour une faena méritoire qui lui valut un trophée après un bon coup d’épée.

Le sixième, de La Palmosilla, fut un toro encasté et exigeant. Julio Benítez « El Cordobés hijo » l’accueillit de rodillas puis le toréa avec beaucoup de volonté, se débrouillant correctement malgré son peu d’oficio. Ovation.

(Photos : Arjona)