Brihuega. 11 avril. Manzanares a hombros.

Capture d’écran 2015-04-12 à 16.46.47De la pluie au menu pour le 50ème anniversaire de la Corrida de Primavera de Brihuega (Guadalajara), un spectacle qui eut l’honneur de compter avec la présence de Don Juan Carlos en barrera.

Hélas les nobles toros de Zalduendo ne furent pas à la hauteur du rendez-vous, car de présence discrète mais justes de forces et de race.

Enrique Ponce laissa comme toujours la marque d’une tauromachie élégante, s’appliquant avec douceur à maintenir sur ses aplombs un premier adversaire terciado qu’il expédia d’une estocade en deux temps (palmas), puis dans le même registre un second opposant tout aussi dépourvu de moyens physiques. L’esthétique et la technique alliées parvinrent à faire un peu oublier le manque d’opposition et le public se laissa séduire, obtenant du palco un trophée pour le Maestro de Chiva (les juges refusant de doubler la mise malgré la pétition).

Morante de La Puebla tomba sur un premier Zalduendo un peu plus vif et en profita pour s’illustrer au capote en gagnant du terrain sur le bicho par belles véroniques rématées d’une demie « de la casa ». La faena qui suivit fut relativement rythmée, variée, douce sur la corne gauche notamment, agrémentée comme toujours de détails aux arômes sévillans, mais hélas mal conclue avec l’acier, ce qui brisa le charme (silence). Le peu de forces du quinto le laissa sans recours au capote. Avec beaucoup de volonté et de patience, Morante parvint cependant à faire oublier le manque de consistance de son opposant, construisant une faena esthétique qui fut primée cette fois d’un pavillon.

José Maria Manzanares dut composer avec le manque de race du troisième et parvint lui aussi à construire une faena, l’esthétique primant à nouveau sur le manque d’opposition (oreille). Dans la même ligne fut le dernier de la course, noble mais sans race. Et cette fois encore l’alicantin, malgré le manque de matière première, trouva les solutions pour inventer une faena, récoltant un second trophée synonyme de Puerta Grande après une grande estocade.

Capture d’écran 2015-04-12 à 16.47.54Les trois toreros brindèrent leur premier toro au monarque. (Photos : Javier Arroyo)