Hommage à Ivan Fandiño.

DSC_0554Un dimanche des Rameaux qui marquera l’histoire de la tauromachie à Las Ventas.

Beaucoup de médias ont relayé l’information, beaucoup d’encre et de salive ont coulé autour de l’événement, mais je souhaitais rendre hommage à quelques heures du paseo à un torero, à une figura, une vraie, comme il en existe peu.

Ivan Fandiño s’est hissé dans la cour des grands, à la force du poignet, par son seul mérite, et on pouvait penser qu’il allait pouvoir souffler un peu face à des adversaires plus pastueños. C’était sans connaître le bonhomme qui avait déjà effectué deux paseos en solitaire à Bilbao et Guadalajara.

Il lui fallait la consécration suprême : s’enfermer avec six toros à Las Ventas, et par n’importe quels toros, ceux que les autres soi-disant figuras évitent, les Palha, Partido de Resina, Victorino Martin, Adolfo Martin, José Escolar et Cebada Gago, excusez du peu !

Alors oui, modestement, un petit hommage à un grand Maestro pour un grand défi. Chapeau bas, Torero, et Suerte !

Heureux les aficionados qui seront à tes côtés lors de cette tarde qu’on te souhaite triomphale !