Castellon. 12 mars. Sedano Vasquez et de bons erales de Daniel Ramos.

Sedano VasquezPour cette novillada sans picadors précédent le week-end de figuras, triomphe de deux locaux, un novillero, Sedano Vasquez, et un ganadero, Daniel Ramos.

Curro Linares, de Castellon, face au bon premier, afficha plus de volonté que de brio mais tua bien. Salut. Le très noble et très doux quatrième aurait mérité une muleta moins besogneuse. Palmas après une lame trasera.

Sedano Vasquez, de Castellon, (photo : Javier Arroyo) eut affaire à un premier novillo qui donna des signes de mansedumbre en début de trasteo puis qui se grandit au dernier tiers. Jolie séquence de toreo vertical et de bon goût du garçon qui perdit un possible trophée à la mort. Salut. Le très bon quinto le vit courir la main parfaitement, surtout à droite, mais moins à l’aise sur la main gauche avec bousculades à la clé. Deux oreilles après une bonne lame.

Juan Antonio Navas, de Valencia, ne put faire grand chose du troisième à la charge désordonnée. De plus il tua mal. Palmas pour la volonté. Le colorado sixième lui permit de redresser la barre. Brave et encasté, il chargea avec noblesse, tête basse, permettant des séquences de bon toreo goûtées du public qui lui fit attribuer une oreille malgré sa maladresse avec la rapière. Vuelta pour le bon novillo.

Fiche du spectacle.

Castellon. 12 mars. NSP. Un tiers d’entrée.

Erales de Daniel Ramos, le sixième primé de la vuelta.

  • Curro Linares : salut et palmas.
  • Sedano Vasquez : salut et deux oreilles.
  • Juan Antonio Navas : palmas et oreille.