Castellon. 8 mars. Puerta grande pour les trois novilleros.

Capture d’écran 2015-03-09 à 12.39.12Pour cette novillada inaugurale de la Feria de la Magdalena de Castellon, les novillos de Fuente Ymbro, très bien présentés, ont donné le jeu nécessaire pour permettre aux piétons de triompher (photo : Javier Arroyo).

Francisco José Espada mit à profit la bonne corne droite du premier novillo pour composer un trasteo volontaire terminée dans les terrains de proximité. Oreille après une grande estocade. Volontaire et engagée fut aussi la seconde faena du garçon face à un quatrième utrero manquant un peu de fijeza et d’humiliation. Un second estoconazo fit tomber une deuxième oreille.

Vicente Soler sut montrer la fermeté et la technique nécessaires pour soumettre son premier qui manifestait beaucoup de caste et de puissance. Baissant bien la main, il lia des muletazos droitiers de bonne facture, les naturelles s’affichant un ton en-dessous. Deux oreilles après une estocade trasera suffisante. Ovation à l’arrastre. Le quinto fut un autre grand novillo qui afficha une belle noblesse sur les deux cornes. Soler sut en tirer partie, toréant a gusto surtout sur sa main droite. Après avoir convaincu dans les trois tiers, le garçon n’avait qu’à parapher son travail d’une bonne estocade pour accéder à un nouveau trophée. Hélas l’acier en décida autrement et la récompense se réduisit à un salut.

Face au troisième, Varea se montra à son meilleur niveau, toréant avec une élégance et une profondeur rares, tant au capote qu’il mania de façon aérienne qu’à la muleta où son sens des distances et son temple firent merveille à droite comme à gauche. L’estocade dans tout le haut fit naître une pétition de rabo que le palco refusa de valider en limitant la récompense à un double trophée. Le sixième réalisa un beau combat face au picador qui sortit sous l’ovation avant que le garçon ne signe deux beaux quites consécutifs, l’un par véroniques, l’autre par chicuelinas. Muleta en mains, c’est surtout sur la gauche que Varea s’exprima pleinement en de longues naturelles templées, le novillo chargeant museau au sol. Cette exquise faena, qui partait pour être primée, manqua hélas d’une bonne conclusion avec l’estoc. Ovation.

Fiche du spectacle.

Castellón. Dimanche 8 mars 2015. Feria de la Magdalena. Un peu plus de demi-entrée.

Novillos de Fuente Ymbro.

  • Francisco José Espada : oreille et oreille.
  • Vicente Soler : deux oreilles et salut.
  • Varea: deux oreilles et ovation.